Économie – Social

Gironde : une année exceptionnelle pour le muguet de Martillac

France Bleu Gironde mercredi 29 avril 2015 à 12:34

L'année 2015 est une très bonne année pour le muguet girondin
L'année 2015 est une très bonne année pour le muguet girondin © ® Bénédicte Dupont

La Gironde fait pousser 15% de la production nationale de muguet. L'essentiel des serres se trouve dans le secteur de la Brède, notamment à Martillac qui concentre près d'une dizaine d'horticulteurs spécialisés. Reportage chez Pierre Guillot qui cultive ses brins au pied de sa maison.

Pierre Guillot était cuisinier pour la Ville de Bordeaux avant de cultiver le muguet dans son propre jardin, à Martillac. Comme lui, six autres horticulteurs se partagent le marché du muguet sur la commune depuis les années 1950.

"À Martillac, les terres sont sableuses, on est dans les Graves. Cela permet d'arracher l'hiver plus facilement pour faire les griffes."

200 à 300.000 brins ont été cueillis par Pierre Guillot - Aucun(e)
200 à 300.000 brins ont été cueillis par Pierre Guillot

Pierre Guillot travaille dix mois par an : il plante en juin, et arrache l'hiver pour planter les "griffes", les racines charnues. Cette fleur pourrait se planter à l'automne mais cela ne vous garantit absolument pas une floraison le 1er mai. 

"Le muguet ne se fait pas en un jour. pour une belle fleur, il faut attendre trois ans!"

 

Les brins passent dans une machine qui les compte un à un - Aucun(e)
Les brins passent dans une machine qui les compte un à un

 

Une année exceptionnelle

Cette année, contrairement à 2014 où le muguet avait cinq-six jours d'avance, il est à l'heure. Les 200 à 300.000 brins ont été cueillis les 27 et 28 mai pour être vendus aux grossistes et aux fleuristes dont certains viennent du Pays Basque, à la veille de la vente au grand public.

"On a eu un temps frais début avril puis du beau temps idéal pour la floraison. Cette année est exceptionnelle !"

Le muguet est conservé en chambre froide sous 2 à 5 degrés - Aucun(e)
Le muguet est conservé en chambre froide sous 2 à 5 degrés

Voir le site de Pierre Guillot à Martillac

Reportage chez Pierre Guillot à Martillac