Économie – Social DOSSIER : Le combat des salariés de GM&S Industry pour sauver leurs emplois en Creuse

GM&S doit trouver 500.000 euros en trois jours

Par Audrey Tison et Quentin Chillou, France Bleu Creuse et France Bleu mardi 20 décembre 2016 à 20:07

Les salariés de GM&S ne sont pas sûrs de toucher leur salaire de décembre.
Les salariés de GM&S ne sont pas sûrs de toucher leur salaire de décembre. © Radio France - Quentin Chillou

Les syndicats de l'usine de La Souterraine sont plus inquiets que jamais. Ils ont appris qu'il manquait un demi-million d'euros pour équilibrer les comptes. L'entreprise n'a jamais été aussi proche de la liquidation. Pour tenter de la sauver, un nouveau "directeur d'appui" vient d'être nommé.

Les choses s'accélèrent à l'usine GM et S de La Souterraine, mais pas dans le bon sens. La semaine dernière, on expliquait aux salariés qu'il fallait trouver 140.000 euros pour permettre le paiement des salaires de décembre. Le Comité d'entreprise de ce mardi révèle que le trou est en fait de près de 500.000 euros. Comment peut-on en arriver là ? Les syndicats évoquent une boulette, non sans ironie, et ils dénoncent une gestion déplorable depuis plusieurs mois des comptes de GM et S industry. Hormis l'absence de salaire en décembre, ils craignent que celà n'entraine l'usine vers la liquidation sèche.

Le nouveau directeur a vite compris dans quel merdier on était, pour lui y'a rien de perdu il faut se battre rien lâcher - Yann Augras, élu CGT

Pour tenter de faire rentrer cet argent, notamment auprès des constructeurs automobiles, un nouveau "directeur d'appui" a été nommé par l'administrateur judiciaire. Renault et PSA auraient en effet promis de verser de l'argent, un total de 400.000 euros, via des avances notamment. Les salariés ont donc l'impression que les constructeurs leur mettent le couteau sous la gorge. Des salariés qui ont pour certains annulé leurs vacances de Noël pour trouver des solutions, mais aussi pour organiser des rondes sur le site, afin d'éviter que des machines ne disparaissent subitement.

Et les 283 salariés de l'usine seront présents vendredi sur le marché de Noël de La Souterraine pour expliquer leur situation aux habitants.