Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Google admet écouter les enregistrements issus de son assistant vocal

-
Par , France Bleu

Google a reconnu jeudi que ses employés ont accès aux enregistrements de l'Assistant Google, et admis qu'il peut enregistrer par erreur alors qu'il n'est censé s'activer que lorsque l'utilisateur l'interpelle.

Un homme teste l'assistant vocal de Google en septembre 2017 à Berlin (photo d'illustration)
Un homme teste l'assistant vocal de Google en septembre 2017 à Berlin (photo d'illustration) © AFP - BRITTA PEDERSEN / DPA / dpa Picture-Alliance

Vous avez l’habitude d'utiliser l'assistant vocal de Google ? Sachez que ce que vous dites est écouté. Épinglée par une enquête du média belge VRT, l'entreprise a admis les faits ce jeudi. Dans un communiqué le géant du web explique que ces écoutes, réalisées par des spécialistes du langage, ont pour but de perfectionner la compréhension des différentes langues et des accents. Officiellement, l'objectif est donc d'améliorer l'intelligence artificielle de l'assistant vocal. 

Des conversations privées captées "par erreur"

Mais le média belge VRT a indiqué avoir pu écouter plus d'un millier d'enregistrements issus d'appareils situés en Belgique ou aux Pays-Bas, dont 153 captés accidentellement. Parmi ceux-ci, des utilisateurs discutant de leur vie amoureuse ou de leurs enfants, et fournissant des informations personnelles comme leur adresse.

Si, en principe, l'assistant vocal ne s'active que lorsque l'utilisateur l'interpelle en appuyant sur un bouton ou en disant "OK Google", il arrive qu'il enregistre des conversations par erreur, quand le logiciel interprète "du bruit ou des mots en arrière plan" comme étant le mot-clé, reconnait aujourd’hui le géant du numérique. 

Pointé du doigt Google affirme que ses employés n'ont accès qu'à 0,2% des enregistrements et que ces derniers ne sont "pas associés aux comptes des utilisateurs".

Comment empêcher Google de stocker vos données audio ?

Toutefois, désactiver le stockage des données audio dans les paramètres de son compte personnel Google, ou les supprimer automatiquement tous les trois ou dix-huit mois, reste le meilleur moyen d'éviter d'être enregistré à son insu.

Il suffit d'ouvrir l'application "Paramètres"-> "Google"-> "Compte Google".  Appuyez sur "Données et personnalisation" puis sur "Commandes relatives à l'activité" et "Activités vocales et audio". Vous pouvez activer ou désactiver le paramètre.

Avant Google, Amazon avait déjà été critiquée après des révélations sur des employés chargés d'écouter des conversations privées pour, selon l'entreprise, améliorer le système.