Économie – Social

Grand Dijon : deuxième colloque sur les objets connectés appliqués à la santé

Par Thomas Nougaillon, France Bleu Bourgogne mardi 4 octobre 2016 à 18:56

Le 2ème colloque des objets connectés et des applications de santé
Le 2ème colloque des objets connectés et des applications de santé © Radio France - Thomas Nougaillon

Ce mardi 4 octobre 2016, deux cent cinquante participants ont pris part à ce deuxième colloque organisé dans les locaux du Grand Dijon. Ce sont pour la plupart des industriels, des universitaires et des représentants d'administrations de santé.

Sur place des innovations importantes ont été présentées. Et parmi les success stories de 2016 : le premier carnet de santé intelligent, le pilulier connecté ou encore le très futuriste "Urgo Expert". Une application smartphone pour faciliter la prise en charge des plaies et de la cicatrisation. En gros, sans se déplacer, l'infirmière peut suivre l'évolution de votre blessure grâce à un suivi photo.

Les objets connectés développés par "Présence Verte" - Radio France
Les objets connectés développés par "Présence Verte" © Radio France - Thomas Nougaillon

Parmi les participants, il y avait aussi des exposants comme "Présence Verte Bourgogne". Cette association, qui appartient au leader français dans le domaine de la téléassistance aux personnes âgées, avec 110.000 personnes reliées, est venue présenter un nouveau dispositif. Il va être lancé début 2017. Il s'agit d'un équipement composé d'un cadre numérique et de capteurs high-tech fonctionnant grâce au wifi et au bluetooth, le tout en lien avec un site internet. Les capteurs sont installés un peu partout dans la maison de la personne âgée.

Selon Pierre Hipeau, directeur régional de présence verte :

"Ils vont permettre de renseigner à distance un aidant professionnel ou un aidant familial pour savoir si un frigo ou un robinet a été ouvert, si une lampe a été allumée ou pas, ou si une présence a été signalée au sortir de la chambre."

Pierre Hipeau directeur régional de Présence Verte en Bourgogne - Radio France
Pierre Hipeau directeur régional de Présence Verte en Bourgogne © Radio France - Thomas Nougaillon

Les informations collectées sont envoyées sur une plateforme web qui permet de donner l'alerte à la famille via les smartphones ainsi qu'à "Présence Verte" qui intervient en vingt minutes. Avant sa commercialisation, ce dispositif est actuellement en phase de test. Chez nous en Bourgogne, c'est le Centre Communal d'Action Sociale de Marsannay-la-Côte qui l'expérimente auprès de sept personnes âgées. Précisons que si ce dispositif coûte 35 à 55 euros par mois, il bénéficie de toutes les prises en charges possibles comme les aides du département ou des mutuelles. Suivant le nombre d'options choisies, le reste à charge pour le particulier s'élève en moyenne à 15 euros.

Quelques objets connectés - Radio France
Quelques objets connectés © Radio France - Thomas Nougaillon

Alors que les objets connectés sont en pleine croissance dans le domaine de la santé, se pose la protection de la protection des données personnelles. Car le principe de ces objets est toujours le même : collecter des données qui transitent ensuite sur internet. A ce propos, l'organisateur du colloque, le professeur Dijonnais, François-André Allaert a précisé que "l'on a défini un certains nombre de règles ce matin car il n'est pas acceptable que toutes les garanties ne soient pas données aux personnes en matière de protection des données". Et comme un clin d'oeil "ce n'est pas parce que les gens ont tendance aujourd'hui à tout mettre sur Facebook que ceux qui récupèrent ces données ont le droit par ailleurs d'en faire ce qu'ils veulent".

François-André Allaert pense, en disant cela, aux compagnies d'assurances notamment. Certaines proposent en ce moment des bonus en fonction des données que l'on fournit sur des applications. Avec des avantages ou pas par exemple si vous êtes fumeurs, sportifs etc. Le risque ? Créer des distorsions entre les assurés qui ne seraient plus sur le même pied d'égalité.

Jacques Lucas vice président du Conseil National de l'Ordre des Médecins (à gauche) en grande discussion avec le professeur Dijonnais François-André Allaert - Radio France
Jacques Lucas vice président du Conseil National de l'Ordre des Médecins (à gauche) en grande discussion avec le professeur Dijonnais François-André Allaert © Radio France - Thomas Nougaillon

Ce colloque Dijonnais est devenu l'un des grands colloques français sur les objets connectés croit savoir François-André Allaert. D'ailleurs, ça ne trompe pas, on a noté la présence du docteur Jacques Lucas, vice-président du Conseil National de l'Ordre des Médecins. Il est venu à Dijon pour présenter -quasiment en avant-première- les nouvelles réglementations aux industriels chargés du développement de ces produits.

Partager sur :