Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Grêle et orages en Moselle : les jardins vitrés de la Maxe ont frôlé la catastrophe

lundi 30 avril 2018 à 18:15 Par Laurine Benjebria, France Bleu Lorraine Nord

La grêle tombée ce dimanche en Moselle a fait quelques dégâts, notamment aux Jardins vitrés de La Maxe, près de Metz. Des centaines de vitres brisées, mais heureusement aucune personne n'a été blessée.

Les employés des jardins sécurisent les lieux ce lundi matin
Les employés des jardins sécurisent les lieux ce lundi matin © Radio France - Laurine Benjebria

La Maxe, France

Le dimanche commençait bien aux jardins vitrés de La Maxe, près de Metz. 1.500 personnes ont visité les jardins dans le cadre de l'événement mosellan "Dimanche de fête à la campagne" organisé par la Chambre de l'agriculture. Le département était déjà placé en vigilance orange, mais la journée s'est déroulée comme prévue, jusqu'à l'arrivée des orages dans la soirée.

Vers 21h, la pluie et la grêle sont tombées. Des grêles assez fortes, dures, qui ont fait de nombreux dégâts, brisant plusieurs vitres des serres. Heureusement, aucune personne n'a été blessée

  - Radio France
© Radio France - Laurine Benjebria

Lorsqu'il est arrivé ce lundi matin aux jardins, François Malassé, était un peu dépité. "Très sincèrement, on pensait que tout était mort", avoue le patron des jardins. Les grêlons assez gros sont passés à travers les feuilles de verre au-dessus des serres, en brisant environ 300. Ce lundi, les serres les plus impactées sont celles des concombres, celles des fraises s'en sortant mieux. Mais de manière générale, les dégâts ne vont pas avoir de conséquence sur la production.

"On a frôlé la très grosse catastrophe"

François Malassé se veut donc optimiste, le pire a été évité. Car ici, une quarantaine de personnes est employée et aurait pu fini au chômage technique, mais François Malassé l'assure, "la société va s'en remettre". Dès ce lundi matin 7h30, les employés s'attelaient à nettoyer, ramasser les bouts de verre et à sécuriser les lieux. 

De gros travaux de réparation donc en perspective cette semaine. Ce sera ensuite le tour de prévenir les assurances, qui devraient couvrir les dégâts. "C'est la première fois en 40 ans que nous allons faire une déclaration de sinistre pour grêle" note François Malassé.

  - Radio France
© Radio France - Laurine Benjebria