Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Grenoble : Gérald Darmanin réclame l'annulation d'une subvention européenne versée à Alliance citoyenne

-
Par , France Bleu Isère, France Bleu

Le ministère de l'Intérieur a écrit, cette semaine, à la Commission européenne pour demander l'annulation de la subvention versée à l'association grenobloise Alliance citoyenne. Dans une lettre que France Bleu Isère a pu consulter, il affirme qu'elle promeut "des règles compatibles avec la charia".

 Des militantes de l'association Alliance citoyenne ont mené une action pour le port du burkini en piscine, le 23 juin 2019 à la piscine Jean-Bron.
Des militantes de l'association Alliance citoyenne ont mené une action pour le port du burkini en piscine, le 23 juin 2019 à la piscine Jean-Bron. © Maxppp - EVE MOULINIER

Gérald Darmanin, le ministre de l'Intérieur, a écrit, en début de semaine, à la commissaire européenne aux affaires intérieures pour demander "l'annulation de la subvention que la Commission envisageait de verser" à Alliance citoyenne. L'association s'était notamment faite connaître en 2019, lorsque ses membres s'étaient baignées en maillot de bain couvrant dans la piscine Jean Bron de Grenoble, à l'été 2019, pour réclamer l'autorisation du burkini.

Gérald Darmanin accuse ainsi l'association de répandre "un projet politique de rupture, parfois sous couvert d'anti-racisme". D'après le ministre de l'Intérieur, l'association "fait pression auprès des pouvoirs publics pour promouvoir, au profit des musulmans, des règles compatibles avec la charia". Il affirme par ailleurs que certains membres de l'association "sont adeptes des théories du complot".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess