Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Grenoble : manifestation devant un foyer d'hébergement d'urgence sur le point de fermer

-
Par , France Bleu Isère

Une cinquantaine de personnes ont manifesté ce vendredi devant un foyer d’hébergement d'urgence qui doit fermer. Sept familles de migrants marquées par des problèmes de santé sont priées de déménager vers des chambres d'hôtel.

Une cinquantaine de personnes se sont réunies devant le foyer
Une cinquantaine de personnes se sont réunies devant le foyer © Radio France - Caroline Félix

Une cinquantaine de personnes ont manifesté ce vendredi à Grenoble devant le foyer d'hébergement d'urgence du 101 rue du général Mangin, qui doit fermer dans les prochains jours. Sept familles vulnérables, marquées des problèmes de santé, y sont actuellement hébergées. Mais l'association qui gère les lieux, Entraides Pierre Valdo, leur demande de quitter les lieux et a notamment proposé une réorientation vers des chambres en hôtel. 

Le bailleur social Actis, qui possède le bâtiment, l'avait mis à disposition dans le cadre "d'une convention temporaire d'utilisation", explique la préfecture. Mais il veut désormais récupérer les murs, pour installer une "résidence sociale", avec des travaux qui débutent "en avril 2021", poursuit la préfecture.

Des familles avec des problèmes de santé

Mais les familles qui sont priées de quitter les lieux sont inquiètes pour leur santé. Dans ce foyer de la rue Mangin, Narimane avait trouvé un logement qui convenait à ses problèmes médicaux aux reins et au dos : "ici, il y a deux chambres propres, avec douche et cuisine, c'est magnifique". Elle précise avoir quatre certificats médicaux pour habiter dans un logement _"avec cuisine privée et douche-toilettes".  Les travailleurs sociaux de l'association qui gère l'hébergement lui ont proposé deux chambres d'hôtel pour sa famille. "Mais je ne peux pas accepter. Il n'y a pas de cuisine, nous n'aurons que des plats tout préparés"_, explique-t-elle.

Damia, elle, craint pour son mari, qui est sous dialyse, avec un régime alimentaire strict : "à l'hôtel, les barquettes, c'est plein de potassium et de phosphore. Ça peut lui causer un arrêt cardiaque. Ici, on avait une cuisine, on pouvait cuisiner convenablement". Cette interprète de formation assure essayer de trouver un emploi, mais après avoir déposé plusieurs demandes de titre de séjour pour étranger malade, elle n'a toujours pas reçu de papiers l'autorisant à travailler.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess