Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Grève chez Carrefour : la direction propose un bon d’achat de 150 euros aux salariés

jeudi 5 avril 2018 à 22:07 Par Viviane Le Guen, France Bleu

Après la forte mobilisation pour les emplois et le pouvoir d'achat qui a perturbé des centaines de magasins le 31 mars, la direction de Carrefour a fait des propositions aux syndicats ce jeudi, dont un bon d'achat de 150 euros.

Au moins 300 magasins ont été touchés par une grève samedi 31 mars selon les syndicats.
Au moins 300 magasins ont été touchés par une grève samedi 31 mars selon les syndicats. © Maxppp - Franck HAKMOUN

Un bon d'achat maison de 150 euros pour un salarié à temps complet, avec un plancher fixé à 70 euros.  Après la mobilisation qui a rassemblé des centaines de salariés samedi 31 mars dans ses magasins, la direction de Carrefour fait un geste. 

Les syndicats prudents

Le groupe évoque un dispositif _"gagnant gagnant"_, visant à "répondre aux préoccupations de pouvoir d'achat" des salariés, la somme étant aussi "réintroduite dans le chiffre d'affaire" de l'entreprise. 

Les syndicats sont plus prudents. "On va veiller à ce que l'entreprise ne reprenne pas d'une main ce qu'elle donne de l'autre" a notamment réagi Sylvain Macé, représentant CDFT chez Carrefour. "Tout ça pour ça", a commenté de son côté Philippe Allard de la CGT "ça nous étonnerait que les salariés s'en satisfassent", a-t-il ajouté, d'autant qu'il n'y a "pas d'engagement ferme sur le reste". La CGT maintient son appel à manifester le 13 avril et les week-ends des 1er et 8 mai.

Des demandes sur le plan de départs volontaires - 2 400 salariés des sièges concernés - ont aussi été "prises en compte" a précisé Michel Enguelz (FO). L'entreprise s'est par ailleurs engagée à mettre en place une "instance de dialogue social" au niveau des magasins franchisés et en location gérance, une revendication de longue date de la CFDT.