Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Grève à La Poste de Niort pour la distribution des plis électoraux et contre leurs conditions de travail

-
Par , France Bleu Poitou

Les salariés de La Poste à Niort étaient en grève ce vendredi et ce samedi. Une grève nationale pour demander une compensation pour la distribution des plis électoraux. D'autres revendications locales se sont greffées.

Plus que les couacs sur la distribution des plis électoraux, c'est un mal-être à cause d'une réorganisation au centre de La Poste de Niort qui a mobilisé pour cette grève
Plus que les couacs sur la distribution des plis électoraux, c'est un mal-être à cause d'une réorganisation au centre de La Poste de Niort qui a mobilisé pour cette grève © Maxppp - THEILLET Laurent

À l'origine, la grève des facteurs de Niort avait comme revendication d'avoir une compensation forfaitaire pour la distribution de la propagande électorale. Elle a eu lieu ce vendredi 25 juin et ce samedi 26 juin. À ce mot d'ordre, des demandes locales se sont ajoutées et les salariés ont exprimé un malaise après la réorganisation des tournées il y a deux mois.

Des conditions de travail compliquées

Quatorze des seize employés des services arrières (tri, accueil du public) étaient en grève et 50 % des tournées n'ont pas pu être réalisées. Une mobilisation rare d'après la CGT. C'est la troisième grève dans ce centre (18 mai, 14 juin et 24 et 25 juin). Pour Romuald Rodriguez, le représentant de la CGT FAPT dans les Deux-Sèvres, cette grève, c'est un cri de détresse. "Les gens, depuis deux mois, leurs tournées, leur travail a changé. Ils ont vu que leurs conditions de travail se détérioraient. Certains font des heures pas possible et ne mangent pas le midi. Certains partent en tournée en pleurs et arrivent aussi en pleurs à la fin de la tournée. Ils sont épuisés." 

Certains partent en tournée en pleurs et arrivent aussi en pleurs." - Romain Rodriguez, représentant CGT FAPT

"Surtout, ils ont l'impression que leurs revendications qu'ils demandent pour améliorer leurs conditions de travail, ne sont pas écoutées par leur direction. Sachant aussi qu'il y a énormément de CDD et d'intérimaire, et que les gens demandent aussi _l'embauche de personnel_. Les tournées avec de plus en plus de départs qui ne sont pas remplacés, ça rend le travail de plus en plus difficile", explique le syndicaliste.

La direction entend les revendications

Contactée, la direction assure entendre et acter les revendications des grévistes. Elle affirme aussi que depuis le 18 mai, des négociations sont en cours pour améliorer les conditions de travail. Pour la propagande électorale, les heures supplémentaires seront payées s'engage la direction. Pour la distribution, des remplaçants ont été trouvés. S'il y a des couacs et que certains Niortais n'ont rien reçu, pour la CGT, c'est que c'est la mise sous pli qui a été sous-dimensionnée.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess