Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Grève à la SNCF : c'est parti pour le "Vot'action" des cheminots, reportage à Toulouse

lundi 14 mai 2018 à 22:37 Par Guillaume Farriol, France Bleu Occitanie

Les premiers votes de la consultation des cheminots sur la réforme de la SNCF ont eu lieu ce lundi 14 mai. Le scrutin durera jusqu'au 21 mai.

Qui dit vote, dit urnes !
Qui dit vote, dit urnes ! © Radio France - Guillaume Farriol

Toulouse, France

"Êtes-vous pour ou contre le pacte ferroviaire porté par le Gouvernement ?" : c'est la question qui est inscrite sur tous les bulletins de vote destinés aux cheminots de la SNCF. Ce lundi 14 mai a été marqué par le début de la grande consultation lancée par les syndicats de l'entreprise. Elle durera une semaine. Tous les cheminots, du PDG de la SNCF aux contrôleurs, en passant par les conducteurs de trains sont appelés à se prononcer. Des votes sont organisés partout en France sur les lieux de travail des cheminots. En Occitanie, l'un des tous premiers votes s'est déroulé gare Matabiau, à Toulouse, en marge d'une assemblée générale qui a réuni environ 200 cheminots. 

Voici les bulletins de vote - Radio France
Voici les bulletins de vote © Radio France - Guillaume Farriol

Vers 11h30 du matin, un bureau de vote a été installé sur le quai de la voie n°1 de la gare. "C'est très simple, explique Magalie, l'une des cheminots qui supervisent l'opération. On donne un bulletin, la personne le rempli dans l'isoloir puis signe la feuille d’émargement et met son bulletin dans l'urne. Comme un vote classique ! "

Dès l'ouverture du scrutin gare Matabiau, de nombreux cheminots sont venus voter. Parmi eux Johan, un contrôleur. "Avec ce vote on va montrer clairement que la majorité des salariés de l'entreprise est contre la réforme, s'enthousiasme le jeune homme. Ensuite, nos négociateurs à Paris pourront dire que 80% des cheminots sont contre et ça apportera du poids dans les négociations avec le gouvernement.

Ce vote se fera dans les règles

Pas sûr cependant que le résultat de ce vote change quelque chose au rapport de force entre l'exécutif et les cheminots. La direction de la SNCF et le gouvernement ont assuré que ce scrutin n'avait aucune valeur. De quoi indigner les responsables syndicaux. "Ce vote se fera dans les règles, assure Philippe Verdeil, secrétaire de la CGT-cheminots à Toulouse. D'abord parce que nous faisons confiance aux cheminots et ensuite parce que nous sommes vigilants. Nous avons des urnes scellées et des listes d'émargement réalisées à partir des listes officielles des salariés de l'entreprise."

Les syndicats espèrent une très forte participation des cheminots. En Occitanie, 9000 personnes au total sont appelés à voter. Fin du scrutin : le 21 mai.