Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Grève à la SNCF : la gare de Dijon désertée ce mardi

mardi 3 avril 2018 à 13:47 Par Lila Lefebvre, France Bleu Bourgogne

Prévenus à l'avance, les usagers des trains ont préféré déserter les gares pour cette première journée de la grève par intermittence à la SNCF, mardi. Pari réussi, donc, pour la direction de la gare qui voulait éviter tout mouvement de foule.

Aucun trains au départ de Dijon-ville toute cette matinée du mardi 3 avril.
Aucun trains au départ de Dijon-ville toute cette matinée du mardi 3 avril. © Radio France - Lila Lefebvre

Bourgogne, France

Seulement un TGV sur sept en Bourgogne et six des vingt-trois lignes de TER à l'arrêt ce mardi. Après le train de 8h09 pour Besançon-Viotte, il n'y a tout simplement eu aucun départ jusqu'à 13 heures sur les voies dijonnaises.  A Dijon-Ville, les voyageurs se faisaient donc rare : on aurait entendu une mouche voler et quelques pigeons également. 

Les pigeons en ont profité pour s'installer tranquillement dans les allées de la gare.  - Radio France
Les pigeons en ont profité pour s'installer tranquillement dans les allées de la gare. © Radio France - Lila Lefebvre

Les commerçants pas contents

"C'était le désert", soupire Stacy Gonzalez, directrice adjointe du Café Léo en plein cœur de la gare. Une journée normale, ses recettes s'élèvent à 4000 euros, ce serait déjà un exploit qu'elle dépasse les 1000 ce mardi. _"On perd de l'argent car on avait préparé beaucoup de snacks_, les prochaines fois nous allons réduire les stocks, c'est tout ce qui nous reste à faire. Mais là c'est vraiment la cata !". Elle espère désormais que la grève sera moins suivie les prochains jours, ce mardi 3 avril 33,9% des cheminots étaient en grève au niveau national. 

En fin de matinée, chaque rare client qui avait fait le déplacement était pris en charge immédiatement par un des membres de l'armée de gilet rouges "SNCF assistance", dépêchés spécialement. - Radio France
En fin de matinée, chaque rare client qui avait fait le déplacement était pris en charge immédiatement par un des membres de l'armée de gilet rouges "SNCF assistance", dépêchés spécialement. © Radio France - Lila Lefebvre

La SNCF satisfaite : pas de bousculades

Du côté de la SNCF on se satisfait plutôt de ce calme olympien, "c'était notre objectif", confie Eric Cinnoti, directeur régional de la SNCF mobilité. Tout avait été fait pour, en tout dans la région 55 agents de la SNCF étaient postés en gare pour informer et aiguiller les usagers. "Mais il est vrai que beaucoup de voyageurs n'avaient tout simplement pas fait le déplacement, depuis le temps qu'on annonce cette grève, les gens se sont informés à l'avance et savaient qu'il n'y aurait quasiment aucun train, il ne sont donc tout simplement pas venus"

L'ambiance était particulièrement détendue en gare, quelques personnes étaient assises sur les banc pour profiter de la Wi-Fi et des prises électriques. Un groupe de touristes Thaïlandais s'est pris en photo en attendant de trouver une solution, ils faisaient partie des seuls voyageurs à ne pas être au courant de la grève de la SNCF. 

Pour l'instant nous savons pas si nous aurons cours aujourd'hui, parce que nos professeurs, eux, n'ont pas réussi à avoir leur train !" - Arthur, lycéen.

Quelques notes de piano résonnent dans la rotonde de la gare ajoutant à l'ambiance de cathédrale. "Je suis là depuis 8h30, et comme je suis passionné de piano, je me fait les doigt, comme la gare est vide cela donne vraiment un son très particulier", s'émerveille Arthur. Il est venu se réfugier à la gare avec ses copains de lycée, "pour l'instant nous savons pas si nous aurons cours aujourd'hui, parce que nos professeurs, eux, n'ont pas réussi à avoir leur train !"

Il y avait bien quelques trains en gare, bloqués jusqu'à la fin de journée. - Radio France
Il y avait bien quelques trains en gare, bloqués jusqu'à la fin de journée. © Radio France - Lila Lefebvre