Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social
Dossier : Mouvement de grève contre la réforme des retraites

Grève à la SNCF : un repas fraternel organisé par les cheminots pour réfléchir à la suite du mouvement

-
Par , France Bleu Belfort-Montbéliard

Un Noël un peu particulier cette année pour les cheminots de Belfort. Ils ont organisé un repas fraternel ce samedi avec les usagers des trains et grévistes issus d'autres corps de métiers. Plus tôt dans la matinée, ils étaient entre 50 et 70 rassemblés devant la préfecture de la Cité du Lion.

Une centaine de personnes a participé au repas fraternel organisé par les cheminots.
Une centaine de personnes a participé au repas fraternel organisé par les cheminots. © Radio France - Adeline Divoux

Belfort, France

Rendez-vous au complexe sportif de la SNCF, situé derrière la gare de Belfort. Au menu : poulet basquaise. "Cela donne un peu de saveur et de soleil à la journée", sourit Pascal, un ancien salarié d'EDF et délégué syndical CGT Energie. Il est venu au repas fraternel des cheminots pour leur montrer son soutien pour leur mouvement de grève contre la réforme des retraites. Les cheminots, qui en sont, ce samedi, à leur 24e jour. "Ce sont des moments comme ceux-là qui permettent d'échanger des idées, et c'est encore mieux de casser la croûte ensemble lors d'un moment convivial", ajoute-t-il. Avec lui, plusieurs métiers sont représentés, notamment dans les secteurs de l'industrie, l'énergie, l'enseignement. Egalement des élus et des "gilets jaunes". 

Plusieurs corps de métiers ont assisté au repas.  - Aucun(e)
Plusieurs corps de métiers ont assisté au repas.

Pour soutenir financièrement les cheminots en grève, Pascal a participé à la cagnotte destinée aux grévistes. C'est également le cas de Nadia, enseignante à la retraite et déléguée syndicale FSU. "Nous avons tous conscience que si les cheminots lâchent, le mouvement sera terminé. Nous sommes complètement solidaires, nous donnons de l'argent dans la mesure de nos moyens parce que c'est vraiment important que les cheminots et les salariés de la RATP tiennent", affirme-t-elle. 

Rassemblement devant la préfecture

"Cette solidarité nous va droit au coeur, puisque cela va nous aider à poursuivre le mouvement et rester déterminés contre la réforme", lance Mazouz Benlazeri, secrétaire régional de la CGT Cheminot à Strasbourg. "Ce sont des citoyens qui ne peuvent pas faire grève ou qui ne peuvent pas se déplacer qui appuient notre démarche en nous faisant des dons financiers", ajoute le cheminot. 

Le repas organisé par les cheminots est aussi un prétexte pour débattre et réfléchir à la suite du mouvement. "Nous avons abordé plusieurs questions : celle de la convergence des luttes avec l'idée de participer à des piquets de grève, celle des transports (usagers et marchandises), celle de l'environnement, mais également de l'aménagement du territoire", indique Mazouz Benlazeri. 

Plus tôt dans la matinée, ils étaient entre 50 et 70 rassemblés devant la préfecture de Belfort pour contester la réforme des retraites. Prochaines actions prévues le 4 janvier prochain, avec des rassemblements à Belfort et Montbéliard à 14h. 

Une autre opération de tractage devrait avoir lieu ce lundi au rond-point du Leclerc à Montbéliard. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu