Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social
Dossier : Mouvement de grève contre la réforme des retraites

Grève à la SNCF : trafic perturbé en Bretagne pour le retour des vacances, les voyageurs s'organisent

-
Par , France Bleu Armorique

La grève à la SNCF atteint son 30ème jour, vendredi 3 janvier 2020. Le trafic reste perturbé sur les rails malgré une légère amélioration : 1 TER sur 2 en Bretagne et 2 TGV sur 3. En gare, de toute façon, les voyageurs ont pris l'habitude : ils s'organisent.

30ème journée de grève contre la réforme des retraites à la SNCF, vendredi 3 janvier 2020
30ème journée de grève contre la réforme des retraites à la SNCF, vendredi 3 janvier 2020 © Radio France - Adrien Beria

30ème journée de grève à la SNCF contre la réforme des retraites, vendredi 3 janvier 2020. Une nouvelle journée de perturbation alors que s'ouvre le fameux "grand week-end de retour" des vacances de Noël. Vendredi, 1 TER sur 2 en vont circuler en Bretagne, ainsi que 2 TGV sur 3

À la gare de Rennes, les voyageurs se sont habitués

Ils s'en vont ou arrivent de Lorient, Quimper, Marseille, Toulouse, Paris, Nîmes, Grenoble ... les voyageurs dans le hall de la gare de Rennes semblent avoir pris le pli, quasiment un mois après le début de la grève. 

"C'est compliqué parce qu'on a du décaler des trains, explique Evan, qui revient de vacances à Saint-Malo. Mais ça va, on arrive à s'en sortir".  Un petit peu compliqué pour Agnès également, qui cherche son train pour Nantes. "En même temps ce n'est pas la fin du monde, relativise-t-elle avec le sourire, je suis en vacances, je prends mon temps". S'adapter, c'est le maître-mot : "Je suis partie plus tôt de chez moi, mais ce n'est pas grave", raconte Arielle. Plutôt philosophes, ces voyageurs. Certains ont d'ailleurs un petit mot de soutien aux grévistes. 

Et si vraiment leur train est annulé, sans autre solution, les voyageurs sont débrouillards, quitte à rallonger les temps de trajet : ils se replient sur du stop, du covoiturage, ou sur les bus. 

Des voyageurs philosophes à la gare de Rennes, au 30ème jour de la grève

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu