Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Grève à la tuilerie Monier dans les Ardennes : la CGT demande une médiation avec la direction

-
Par , France Bleu Champagne-Ardenne

Pour le deuxième jour consécutif, la CGT appelle à la grève à l'entreprise Monier à Signy-l'Abbaye, la société ardennaise spécialisée dans la production de tuiles en terre cuite. La CGT dénonce le manque de dialogue dans l'entreprise et en appelle à une médiation.

Un préavis de grève court depuis lundi 4 janvier minuit.
Un préavis de grève court depuis lundi 4 janvier minuit.

Des banderoles de la CGT et ce message "non assistance aux salariés en danger" sont visibles depuis lundi 4 janvier devant la tuilerie Monier à Signy-l'Abbaye dans les Ardennes. La CGT a déposé un préavis de grève qui court depuis lundi minuit pour dénoncer le climat dans l'entreprise ardennaise spécialisée dans la production de tuiles en terre cuite et qui emploie 98 salariés. En cause selon le syndicat, un changement de direction début juillet qui a surtout des conséquences pour les employés en production -ils sont près de 60-. 

La CGT en appelle au préfet des Ardennes

Cas de souffrance au travail selon la CGT, mais aussi une réorganisation qui touche les employés en production dès janvier. "Cela crée du stress, le personnel qui va se retrouver dans les nouvelles équipes est appelé à faire de la polyvalence et donc occuper plusieurs postes dans la journée et ça va être compliqué", explique Fabien Tombois, élu CGT au CSE central de l'entreprise Monier, qui appartient au groupe américain BMI. 

Une réorganisation qui n'a été présentée selon le syndicat qu'à la fin du mois de décembre 2020 lors d'un CSE extraordinaire avec pour conséquence que des équipes qui étaient jusqu'à maintenant de nuit, vont travailler en journée. "On a alors découvert le poteau rose, des gens qui allaient perdre entre 400 et 500 euros par mois de salaire suivant les mois, alors qu'ils ont des enfants à nourrir et qu'il y avait d'autres solutions et des solutions simples qui ont été proposées au directeur...", souligne Fabien Tombois. 

Il y a eu 100 % de grévistes dans l'équipe du matin lundi selon la CGT.
Il y a eu 100 % de grévistes dans l'équipe du matin lundi selon la CGT.

7 changements de direction en 12 ans 

Et pour la CGT, le problème c'est l'absence de dialogue avec la direction. Une direction qui a changé ... 7 fois depuis la création de l'entreprise il y a 12 ans, en 2008. En septembre 2020 déjà, la CGT avait organisé une mobilisation de soutien pour un employé syndiqué en souffrance, qui après des mois d'arrêt de travail n'avait pas obtenu le changement d'équipe préconisé par la médecine du travail selon le syndicat. 

"Il y a des salariés qui sont vraiment mal dans leur peau, ils viennent avec la boule au ventre et c'est des techniques managériales qui sont d'une autre époque, il n'y a pas de dialogue, et on a déjà essayé des médiations...", regrette Fabien Tombois. Depuis le début de cette grève lundi 4 janvier, la CGT affirme ne pas avoir été reçue par la direction et en appelle même au préfet des Ardennes pour une médiation avec la direction. Direction de l'entreprise qui ne souhaite "pas faire de commentaire sur ce mouvement"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess