Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Grève chez les pompiers de la Moselle : "On a besoin d'embauches massives"

-
Par , France Bleu Lorraine Nord

En Moselle comme dans toutes les casernes de France, les sapeurs-pompiers débutent ce mercredi un mouvement de grève inédit de deux mois, à l'appel de 7 syndicats. Les soldats du feu veulent des moyens supplémentaires pour bien accomplir leurs missions.

Les pompiers sont appelés à faire grève durant deux mois
Les pompiers sont appelés à faire grève durant deux mois © Maxppp - Pierre HECKLER

Moselle, France

Les pompiers font bloc pour exprimer leur ras-le-bol. Sept syndicats de sapeurs-pompiers appellent appellent à un mouvement de grève à partir de ce mercredi 26 juin et jusqu'au 31 août. Le feu couve dans les casernes depuis de nombreuses années sur l'organisation et le financement des secours. 

"On ne peut pas dire que la situation soit des plus sereine puisqu'on en en train de cumuler un entonnoir de problèmes qui durent depuis déjà plusieurs dizaines d'années" constate Jean-Yves Neguin, sapeur-pompier et délégué CGT au SDIS de la Moselle (Service départemental d'incendie et de secours). 

Problèmes d'effectifs 

La première des revendications adressée au gouvernement concerne les effectifs et le temps de travail des pompiers. "Le SDIS de la Moselle doit faire plus avec moins de personnel de garde. C'est un problème d'effectif qui trouve sa source dans le manque de financements. On a un besoin d'embauches massives." Pour Jean-Yves Neguin, cette situation va conduire à allonger encore les délais de secours, avec des centres satellites qui vont être sur-sollicités. 

Autres motifs de colère, envoyées dans une lettre à Christophe Castaner : la multiplication des missions qui ne sont pas les leurs, le retrait de la loi de transformation de la fonction publique ainsi que la revalorisation de la prime de feu à hauteur des autres métiers à risque.

Les interventions et les secours seront bien assurés sur la durée du préavis, mais les pompiers n'excluent pas de descendre dans la rue. La CGT comme d'autres syndicats appellent à 1h de grève à la prise de commandement et à 14h. L'objectif est également d'aller à la rencontre des maires qui, depuis la départementalisation des secours, "ont perdu la main sur la sécurité qu'ils doivent assurer sur leurs territoires."