Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Grève dans la fonction publique : "les agents ne sont pas reconnus" dénonce la CGT à Metz

-
Par , France Bleu Lorraine Nord

Les services publics devraient être perturbés ce jeudi par une grève nationale à l'appel de plusieurs syndicats. La CGT de la ville de Metz et de Metz Métropole pointe des salaires trop bas pour les agents, et un engagement en temps de crise sanitaire qui n'est pas assez récompensé.

Une manifestation partira à 14h de la place de la République à Metz
Une manifestation partira à 14h de la place de la République à Metz © Maxppp - Sylvestre

Après une journée de grève dans l'Education Nationale le 26 janvier dernier, l'ensemble des agents de la fonction publique sont appelés à se mobiliser ce jeudi 4 février par plusieurs syndicats (CGT, FSU, Solidaires) pour la "préservation et le développement de l’emploi et des services publics, contre la précarité." Des organisations de jeunesse, telles que l'UNEF, l'UNL ou la FIDL se joignent à ce mouvement. 

Les cantines de Metz très impactées

A Metz, la mobilisation s'annonce d'ores et déjà importante dans les cantines : la restauration scolaire ne sera pas assurée dans 56 écoles de la ville. Seule une dizaine de cantines fonctionneront.

Secrétaire générale de la CGT de la ville de Metz et Metz Métropole, Valérie Perioli pointe d'abord le gel des salaires. "Avec le gel du point d'indice, la seule possibilité d'avoir une augmentation, c'est soit l'ancienneté, soit une prime. Ce n'est pas acceptable."

Plus de salaire et de reconnaissance

De plus, Valérie Perioli estime que le travail des agents depuis le début de la crise n'est pas reconnu comme il se doit. La syndicaliste cite notamment une pétition signée par "une centaine d'agents des espaces verts de la ville de Metz qui n'ont pas eu, ou de manière parcellaire, la prime de 350 euros pendant la première période de confinement." La crise a, selon elle, creusé les inégalités entre les agents qui peuvent bénéficier du télétravail, et "ces personnels que vous voyez dans la rue qui balaient les trottoirs, les ripeurs ou les agents dans les écoles pour qui le télétravail ne veut rien dire, et qui ont les salaires les plus bas de la fonction publique territoriale."

Une manifestation partira à 14h de la place de la République à Metz.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess