Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Grève dans les cantines scolaires marseillaises à partir de mardi

lundi 18 juin 2018 à 19:34 Par Tony Selliez, France Bleu Provence

Nouvelle galère en perspective ce mardi midi, à Marseille, pour les parents d'élèves en primaire ou maternelle. Les territoriaux de Force Ouvrière appellent à la grève dans les cantines. Et le mouvement est reconductible.

Pas de cantine dans presque 300 écoles marseillaises ce mardi.
Pas de cantine dans presque 300 écoles marseillaises ce mardi. © Radio France - Tony Selliez

Marseille, France

Rebelote ! Une de plus. À Marseille, ce mardi, les agents des écoles maternelles et primaires sont appelés à faire grève, entre midi et deux, à l'heure donc de la cantine. Cette fois, l'appel est signé Force Ouvrière. Mais attention : non seulement ce mouvement est reconductible mais en plus à partir de jeudi c'est l'UNSA qui appelle à son tour à entrer dans cette grève.

"On est habitué, ce n'est pas la première fois. On est pieds et poings liés. J'ai un employeur conciliant. Il me laisse l'après-midi libre. Mais une fois, pas plus !" Cyril, papa d'un petit garçon en primaire à l'école Rabelais, dans le 16e arrondissement de Marseille

Même les pique-nique ne sont pas toujours autorisés

Il n'y a pas de cantine mais pique-nique autorisé quand une partie du personnel fait grève.. et, pire, même pas de pique-nique autorisé si tout le personnel suit le mouvement.

"Je suis dans la m... je viens de commencer un travail à durée déterminée. je ne sais plus comment faire" Sabrina, maman de 2 enfants en maternelle

Les principales revendications ? Donner des contrats à temps plein aux agents qui n'ont que des contrats de 28h (soit environ 150 agents selon FO), et faire passer à 28h ceux qui ont seulement des contrats de 10h par semaine (140 personnes) ; mais aussi : des jours de récupération qui seraient refusés, en tout cas gelés depuis le mois de février. Enfin, le syndicat dénonce aussi un nouveau système d'astreintes pour les concierges.

"On cultive et on entretient la précarité. Pensez bien que les agents qui travaillent 10h par semaine, gagnant 300 ou 400 euros par mois, ce ne sont pas des situations qui peuvent durer. Ce sont des agents en extrême précarité, souvent des femmes seules. Elles ont un vrai projet professionnel, nous on a des besoins, et ça ne suit pas" Arabelle Lauzat, responsable de la section éducative des territoriaux (FO) de Marseille

ArabelleLauzat, responsable de la section éducative des territoriaux (FO) de Marseille - Radio France
ArabelleLauzat, responsable de la section éducative des territoriaux (FO) de Marseille © Radio France - Tony Selliez

Selon la mairie : 121 restaurants restent ouverts ce mardi, 278 cantines sont fermées. Dans 45 écoles, des pique-nique sont prévus s’il y a assez d’agents pour encadrer

"Le but ce n'est pas d'encadrer les parents mais bien de faire réagir l'administration"Arabelle Lauzat (FO)

Ecole élémentaire, à Marseille, où il n'y a pas cantine à partir de ce mardi - Radio France
Ecole élémentaire, à Marseille, où il n'y a pas cantine à partir de ce mardi © Radio France - Tony Selliez