Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social
Dossier : Mouvement de grève contre la réforme des retraites

Grève dans les transports : les marchés de Noël d'Alsace ne font pas le plein

-
Par , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass, France Bleu

La grève dans les transports pour protester contre la réforme des retraites empêche certains touristes de se rendre sur les marchés de Noël d'Alsace. Résultat : des réservations annulées dans les hôtels et restaurants et des ventes en baisse dans les commerces.

Marché de Noël de Strasbourg (illustration)
Marché de Noël de Strasbourg (illustration) © Maxppp - Jean-Marc LOOS

Alsace, France

La grève dans les transports pour protester contre la réforme des retraites a un coût pour les marchés de Noël d'Alsace. Hôtels, commerces, restaurants ... l'économie touristique alsacienne, qui bat d'ordinaire son plein en décembre, est en difficulté. 

A Strasbourg comme à Colmar, la fréquentation des marchés de Noël en semaine est réduite à peau de chagrin. "On est à 30% de ventes en moins", explique Joëlle Doyen, dont le chalet est installé au pied de la cathédrale de Strasbourg. S'il y a un peu plus de monde le week-end, "on ne devrait pas réussir à augmenter notre chiffre d'affaires" par rapport à 2018, regrette Marie-Louise Lopez, une autre commerçante du marché de Noël strasbourgeois. 

20% de chiffre d'affaires en moins pour les hôteliers strasbourgeois 

Les hôteliers pâtissent aussi de cette grève des transports. A Colmar, c'est "7% de baisse de chiffre d'affaires", explique Céline Kern-Bourni, présidente des Vitrines de la ville. Un chiffre qui grimpe à 20% à Strasbourg. Mais certains réussissent malgré tout à s'en sortir, comme l'hôtel Roses, dont "les 30% de chambres annulées sont rapidement remplacées, détaille Yasmine, la réceptionniste. Notre taux de remplissage est de 100%." 

Les restaurateurs impactés

Quant aux restaurants, le constat n'est pas meilleur. "On a des annulations tous les jours", explique Claude Fricker, gérante du restaurant Le Saint-Sépulcre, situé rue des Orfèvres à Strasbourg. "Sur les deux derniers week-end, on a fait 20% de chiffre d'affaires en moins, soit 50 couverts en moins par service." 

Claude Fricker peut quand même compter sur les clients qui entrent dans son établissement sans avoir réservé, les touristes étrangers qui ont pu prendre l'avion pour venir en France et les Strasbourgeois pour remplir son restaurant. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu