Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

La grève de la faim se poursuit à l'hôpital psychiatrique du Rouvray près de Rouen

jeudi 7 juin 2018 à 22:46 Par Anne Bertrand, France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure) et France Bleu

La grève de la faim n'est pas encore terminée à l'hôpital psychiatrique du Rouvray, à Sotteville lès Rouen. Les négociations avec l'Agence régionale de santé, entamées jeudi après midi, achoppent sur le nombre de créations de postes. Les syndicats en réclament 52, l'ARS en propose moitié moins.

Les négociations à l'hôpital du Rouvray achoppent sur le nombre de créations de postes
Les négociations à l'hôpital du Rouvray achoppent sur le nombre de créations de postes © Radio France - Anne Bertrand

Sotteville-lès-Rouen, France

Le conflit dure à l'hôpital psychiatrique du Rouvray, à Sotteville lès Rouen. 4 agents sont toujours en grève de la faim, dont l'un depuis 18 jours ce vendredi. 

Les négociations entamées sur place avec l'Agence régionale de santé ont été interrompues hier soir, au terme de 6 heures de dialogue. L'ARS propose désormais 26 créations de postes. Les salariés en réclament toujours 52, pour avoir de meilleures conditions de travail et mieux accueillir les patients.

Ce chiffre de 26 est, pour les syndicats, clairement insuffisant. Si ils n'obtiennent pas satisfaction, ils menacent de nouvelles actions, à l'image du blocage routier organisé avec les cheminots dans Rouen jeudi matin.

Les négociations reprennent ce vendredi à 10h, au centre hospitalier du Rouvray.