Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Grève des agents des finances contre la disparition des services publics de proximité

-
Par , France Bleu Mayenne
Château-Gontier, France

Jeudi 14 novembre, l'intersyndicale des finances publiques s'est donné rendez-vous devant le centre des Impôts de Château-Gontier, pour protester contre la fermeture des services de proximité. Les représentants syndicaux craignent pour l'avenir des services publics.

Les agents de la direction générale des finances publiques devant le centre des impôts de Château-Gontier-sur-Mayenne
Les agents de la direction générale des finances publiques devant le centre des impôts de Château-Gontier-sur-Mayenne © Radio France - Lena Thébaud

Jeudi matin, une vingtaine d'agents des impôts et représentants syndicaux étaient devant le centre des impôts de Château-Gontier-sur-Mayenne. La CFDT, Solidaires Finances publiques , force ouvrière et la CGT étaient présents pour défendre les services publics, qu'ils estiment "en danger".

En tout, ce sont 6 trésoreries qui vont disparaître d'ici 2022 en Mayenne, remplacés par des accueils de proximité. Ces accueils seront hébergés dans les locaux de Maison France Services, attribués par les mairies.

La lente disparition des services publics 

Pour Anne-Marie Bouron, représentante syndicale Solidaires finances publiques 53, la direction souhaite volontairement un transfert des prérogatives des centres d'impôts vers les Maisons France Services. "Il y aura des agents dans ces maisons mais on ne sait pas vraiment quelle sera leur présence en terme de volume horaires". Anne-Marie Bouron prévient que les syndicats vont insister auprès des maires et des présidents de la communauté de communes pour qu'il y ait un temps de présence effectif et réel des agents des impôts.

Nous avons des missions de renseignements auprès des contribuables, qui exigent des compétences précises, et créer une Maison France Service juste pour être derrière un ordinateur, ce n'est pas suffisant pour nous

Guillaume Le Goff, agent technique au centre des impôts de Laval et représentant Force ouvrière a peur pour l'avenir des finances publiques. "On craint que les finances publiques en Mayenne disparaissent et que tout se fasse sur internet". "Même si c'est déjà le cas pour certaines tâches", précise le représentant syndical, "nous ne souhaitons pas que ça soit la seule option possible. Il faut qu'il y ait des agents pour pouvoir conseiller et guider les contribuables".

Un service public qui ne rend plus service 

Martine Bottier, représentante syndicale Solidaires finances publiques 53 déplore une transformation du service public. Elle explique que la difficulté pour les agents de la direction des finances publiques, c'est qu'on tente de leur appliquer les règles du secteur privé alors que c'est un service public. 

Notre rôle est surtout de rendre service et pas d'être rentable

Un service public ne doit pas monnayer son activité et ça semble être la volonté cachée de l'administration et des dirigeants politiques considère cette représentante syndicale. La volonté des syndicats est de rester un service public, de pouvoir renseigner les gens de façon gratuite et totalement désintéressée en conservant toutes les technicités que demande l'exercice de leur profession disent les syndicats.

La principale question est surtout de savoir ce qu'il en sera des jeunes agents qui sont recrutés. "Où seront-ils dans 10 ans ? Seront-ils toujours fonctionnaires ?" s'interroge Martine Bottier.

Guillaume Le Goff rappelle également que tous les syndicats en grève mènent en réalité le même combat: "on se bat contre la fermeture du service public rural en Mayenne". Et donc a fortiori en France.

Dorénavant, seuls les centres des impôts de Laval, Mayenne et Château-Gontier seront ouverts pour les contribuables. 

D'après le syndicat Solidaires finances publiques, en France, ce sont 96 centres des impôts qui vont fermer durant les prochaines années.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu