Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social

Grève des assistantes maternelles : "service minimum" dans la Manche ce mardi

-
Par , , France Bleu Cotentin

Les assistantes maternelles sont appelées à faire grève ce mardi 19 novembre. Dans la Manche, le "service minimum" sera assuré. Les nounous sont mobilisées contre une réforme leur imposant de s'inscrire sur le site de la CAF pour indiquer leurs disponibilités.

Environ 318.000 "nounous" gardent des enfants en France
Environ 318.000 "nounous" gardent des enfants en France © AFP - Luc Nobout

Manche, France

Environ 318.000 nounous de France sont appelées à faire grève ce mardi pour protester contre une réforme qui les oblige désormais à se référencer sur le site de la Caisse d'allocations familiales CAF).

Chaque "nounou" qui souhaiterait se joindre à ce mouvement de protestation aura le choix : grève totale ou service minimum. Dans la Manche, c'est la seconde option qui a été votée par le collectif des gilets roses, à l'origine de cette mobilisation, pour ne pas pénaliser les familles et éviter une perte de salaire.

"Elles accueilleront les enfants, mais elles ne fourniront pas de repas et ne se rendront pas aux activités du relais d'assistantes maternelles," précise Virginie Paris, la coordinatrice du collectif dans le département. "C'est de l'information pour les parents."

Flicage selon les syndicats

L'objet de leur colère est l'article 49 du projet de loi de financement de la sécurité sociale. Les assistants maternels devront désormais se référencer sur le site monenfant.fr, et y actualiser régulièrement leurs disponibilités, sous peine de perdre leur agrément qui leur permet de travailler. 

L'objectif est d'améliorer l'accès à la garde d'enfant. "On y est déjà pour certaines. 90% vous diront qu'elles ne trouvent pas de travail grâce à ce site, mais au bouche-à-oreille", explique-t-elle. 

Si les mairies et les relais d'assistantes maternelles ont les coordonnées des assistantes maternelles, le caractère public de ce site pose problème selon Virginie Paris : "il faut qu'on donne nos plannings, nos congés, n'importe qui peut aller sur le site. Et si une personne malveillante en profite pour un cambriolage?"

De son côté, le collectif des gilets roses et les fédérations CGT et FO évoquent "une méthode coercitive" et "un véritable flicage" de leur activité dans un communiqué publié vendredi.

Coordonnées complète et tarif à afficher

"Il faudrait que cela soit facultatif", a indiqué à l'AFP Emilie Ferbos, l'une des porte-paroles du collectif. Les assistantes maternelles devront désormais indiquer leurs tarifs, ce qui va induire selon elle une "concurrence" et un "nivellement par le bas" des rémunérations.

Au début de l'année, les "nounous" s'étaient déjà mobilisées contre un projet de réforme de l'assurance chômage qui leur aurait fait perdre leur système spécifique d'indemnisation. Réforme qui a finalement été abandonnée.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu