Économie – Social

Grève des contrôleurs aériens : 50% de vols annulés annoncés jeudi

Par Marina Cabiten, France Bleu mardi 7 avril 2015 à 14:43 Mis à jour le mercredi 8 avril 2015 à 12:33

La grève des contrôleurs aériens va perturber le trafic
La grève des contrôleurs aériens va perturber le trafic © MaxPPP

La grève de deux jours lancée par le premier syndicat des contrôleurs aériens devrait se ressentir encore plus jeudi que mercredi. En effet, alors que 40% des vols ont été annulés mercredi, ce chiffre devrait passer à 50% le lendemain.

Le SNCTA, premier syndicat parmi les 4.000 contrôleurs aériens, a appelé les aiguilleurs du ciel à des arrêts de travail ce mercredi et ce jeudi. Une grève qui a provoqué ce mercredi des perturbations importantes dans le trafic aérien.

Des retards qui pourraient s'accumuler

Dans les aéroports parisiens d'Orly et de Roissy, les perturbations étaient "conformes aux prévisions" de la Direction générale de l'aviation civile (DGAC), a précisé mercredi matin une source aéroportuaire. De "légers retards" étaient signalés à Orly et Roissy. "La situation va sans doute évoluer" en cours de journée, avec "des retards qui pourraient s'accumuler et devenir plus importants" , a-t-on commenté de même source. Selon une autre source aéroportuaire, la situation était calme dans les terminaux parisiens, les passagers ayant été prévenus à l'avance des annulations de vol .

A Lyon Saint-Exupéry , deuxième aéroport de province, où 32% des vols sont annulés, les vols assurés partent avec 1h30 de retard, selon un porte-parole. Les passagers de l'aéroport de Toulouse-Blagnac devaient eux faire face à plus de la moitié des vols annulés (53%). Et la situation était pire encore à Montpellier , où seulement 22% du trafic devait être assuré, selon l'aéroport.     

Pour limiter les désordres, la DGAC a demandé aux compagnies aériennes de supprimer 40% de leurs vols mercredi, et 50% jeudi. Assujettis au service minimum, les contrôleurs aériens peuvent être réquisitionnés pour permettre d'assurer au minimum 50% du trafic.

Le recul du départ à la retraite dénoncé 

Assujettis au service minimum, les contrôleurs aériens peuvent être réquisitionnés pour permettre d'assurer au minimum 50% du trafic. La DGAC précisera mercredi en fin de matinée les conséquences de cette grève pour la journée de jeudi.   

Le SNCTA, premier syndicat (41%) parmi les 4.000 contrôleurs aériens, a appelé les aiguilleurs du ciel à des arrêts de travail du 8 au 9 avril, du 16 au 18 avril et du 29 avril au 2 mai. Il réclame des négociations, notamment sur l'organisation du travail et le recul à 59 ans de l'âge limite de départ à la retraite des contrôleurs aériens.

Mouvement décalé suite au crash de l'Airbus A320

Le syndicat avait initialement déposé un préavis en mars, mais l'avait levé en raison de l'émotion suscitée par le crash de l'A320 dans les Alpes-de-Haute-Provence. Le SNCTA indique sur son blog qu'une réunion de conciliation mardi matin sur la grève des 8 et 9 avril n'a pas abouti. Il "regrette qu'aucune réponse concrète" n'ait "pu lui être apportée avant ce jour" et maintient son préavis pour mercredi et jeudi