Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Nancy : les "précaires" de l'Education nationale en grève

jeudi 5 avril 2018 à 19:04 Par Mélanie Juvé, France Bleu Sud Lorraine

A Nancy, une cinquantaine de "précaires" de l'Education nationale en grève ce jeudi se sont rassemblés devant le rectorat pour demander une audience. Les grévistes réclament entre autres leur titularisation et une revalorisation de leur salaire.

Les grévistes se sont rassemblés devant le rectorat à Nancy.
Les grévistes se sont rassemblés devant le rectorat à Nancy. © Radio France - Mélanie Juvé

Nancy, France

Une cinquantaine d'auxiliaires de vie scolaire, assistants d'éducation ou accompagnants d'élèves en situation de handicap se sont rassemblés ce jeudi à Nancy devant le rectorat lors d'une journée de grève nationale. Soutenus par les syndicats CGT Educ'action, Sud Solidaires et Unsa, ils ont obtenu une audience avec les services des ressources humaines et le secrétaire général du rectorat pour leur faire part de leurs revendications. Parmi elles : leur titularisation et la revalorisation de leur salaire.

"Avec 600 balles par mois on paye le loyer et à manger"

_"J'aime mon métier et j'ai envie de pouvoir en vivre toute ma vie,témoigne Auréliane en CDD depuis 5 ans au collège Julien Franck de Champigneulles. Elle s'occupe en tant qu'AESH (aide aux élèves en situation de handicap) de deux enfants. Avec 600 balles par mois on peut se payer le loyer et à manger. L'essence, des choses banales mais partir en voyage ou autre c'est difficile._ Le 25 du mois je calcule ce que je vais pouvoir utiliser jusqu'à la fin du mois."

Des reconductions tardives

_"On n'a pas de poste à nous,_explique Redda, aujourd'hui en CDI au collège de Champigneulles. J'ai été en CDD pendant six ans et on se dit : je suis au collège cette année, mais où serai-je l'année prochaine ? On nous demande de faire nos vœux d'affectation mais on a la réponse très tard, parfois juste avant la rentrée." Selon le syndicat CGT Educ'action, il y aurait environ 300 000 contractuels dans l'Education nationale en France, dont 2 000 pour l'Académie de Nancy-Metz. De son côté le rectorat compte 2 476 AED (personnels de surveillance) et 2 327 AESH (chargés d'accompagner les élèves en situation de handicap) dans l'Académie.