Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social

Grève des pompiers de Dordogne : ils sont déçus de leur rendez-vous avec le Département

-
Par , France Bleu Périgord

Une délégation intersyndicale des sapeurs-pompiers professionnels de Dordogne a été reçue par le président du département, Germinal Peiro, ce jeudi. Les sapeurs-pompiers ont évoqué leurs revendications et les raisons de leur long mouvement de grève.

Les sapeurs-pompiers de Dordogne sont en grève depuis fin juin.
Les sapeurs-pompiers de Dordogne sont en grève depuis fin juin. © Radio France - Louise Buyens

Dordogne, France

Le président du département de la Dordogne, Germinal Peiro, a reçu ce jeudi les syndicats des pompiers.  Ils sont en grève depuis fin juin en Dordogne et partout en France.  Ils demandent notamment plus de moyens, le recrutement de 40 pompiers, une revalorisation de leur prime et la reconnaissance de leur métier comme "métier à risque". Ils réclament également des gardes plus courtes. Elles sont actuellement de 24h et ils aimeraient qu'elles passent à 12h. 

Les pompiers déçus

La rencontre entre les syndicats et le Département devait permettre de trouver des solutions à tous ces points mais Bruno Franchitto, le président du syndicat des pompiers autonomes (SPP-PATS) de Dordogne, est ressorti déçu de l'entrevue. "_On n'a pas eu de réponse concrète_, on s'attendait à ce que cette réunion soit préparée en amont et ça n'a pas été le cas", déplore Bruno Franchitto. 

"On n'a pas eu de réponse concrète" - Bruno Franchitto, président du syndicat des pompiers autonomes.

De son côté, Germinal Peiro, le président du département, dit comprendre et soutenir les revendications des pompiers mais "je suis élu et j'ai des contraintes budgétaires que chacun doit entendre", a-t-il déclaré. 

Le président du département assure qu'il ne prendra pas de décision avant trois ou quatre mois.

"Je suis élu et j'ai des contraintes budgétaires" - Germinal Peiro, président du département de la Dordogne.

De nouvelles actions prévues

En attendant, l'intersyndicale des pompiers promet de nouvelles actions, notamment des manifestations statiques dans les principales villes de Dordogne (Périgueux, Bergerac, Sarlat et Terrasson) pour informer la population sur leur mouvement de grève.  

Une pétition en ligne a déjà largement été suivie par la population puisqu'elle a recueillie plus de 22 000 signatures

Par ailleurs, le congrès des pompiers de Dordogne a lieu ce samedi à Terrasson, l'occasion une nouvelle fois d'exprimer leurs revendications.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu