Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Grève des PV le 17 novembre : "rien ne peut justifier que l'on refuse d'appliquer la loi" recadre Christophe Castaner

jeudi 8 novembre 2018 à 18:15 Par Faustine Mauerhan, France Bleu

Le ministre de l’Intérieur a réagi, ce jeudi, à l’appel à la grève des PV lancé par le syndicat SGP Police FO. Les policiers veulent se joindre à la mobilisation nationale contre le prix des carburants, "par solidarité".

Un syndicat appelle les policiers à faire la grève des PV le 17 novembre.
Un syndicat appelle les policiers à faire la grève des PV le 17 novembre. © Maxppp -

Alors que l’un des syndicats de police français, SGP-FO, lance un appel à la grève des PV à ses adhérents, le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, a recadré ses troupes ce jeudi. "Rien ne peut justifier que l'on refuse d'appliquer la loi", dit-il dans un communiqué commun avec Laurent Nuñez, son secrétaire d’État. 

Derrière l’uniforme des Français qui souffrent aussi de la baisse de leur pouvoir d’achat pour le syndicat 

Hier, le syndicat SGP Police FO, invitait en effet ses adhérents, à travers la France, a faire une grève des PV, le 17 novembre prochain, en "solidarité" avec le mouvement national de contestation de la hausse des carburants. "Derrière les uniformes, il y a des hommes et des femmes, _des citoyens qui eux-mêmes subissent de plein fouet cette hausse_, et constatent au final une baisse du pouvoir d’achat", a justifié Daniel Chomette, secrétaire général délégué du syndicat, cité par le journal Le Parisien. 

Pas de quoi émouvoir le premier flic de France pour qui "la mission de la police nationale est sacrée. _Nul ne peut se prévaloir de décider de la remplir partiellement ou pas_. Ce serait nuire à la police elle-même […]. Nous en appelons à la responsabilité et au sens du devoir de chacun", expliquent Christophe Castaner et Laurent Nuñez.  

Le Premier ministre qui estime aussi que "SGP FO se trompe". "Les contraventions ne sont pas une collecte d'impôt mais un moyen de protéger les automobilistes, les piétons, les cyclistes, les personnes en situation de handicap qui ont besoin de stationner leur véhicule", précise-t-il. Christophe Castaner y voit également une manœuvre politique, à quelques jours des élections professionnelles internes au ministère de l'Intérieur. Elles auront lieu à partir du 30 novembre.