Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social

Grève des travailleurs sans-papiers : 11 entreprises sur 13 ont accepté de fournir les documents pour une régularisation

-
Par , France Bleu Paris

Première victoire pour les travailleurs sans-papiers en grève depuis 4 jours pour obtenir leur régularisation. Selon la CGT, 11 entreprises sur 13 ont donné ou donneront les documents nécessaires à cette régularisation. Pour maintenir la pression des rassemblements auront lieu mercredi.

Les travailleurs sans-papiers demandent leur régularisation (illustration)
Les travailleurs sans-papiers demandent leur régularisation (illustration) © Radio France - Nathanael Charbonnier

Paris, Île-de-France, France

Le syndicat CGT qui soutient les travailleurs sans-papiers en grève en Ile-de-France annonce ce lundi que des rassemblements auront lieu mercredi à 15h00 devant les préfectures de Nanterre, Bobigny et Créteil. La confédération manifeste "contre la casse des services publics et pour l'accueil des usagers étrangers dans les préfectures". 

Dans un communiqué publié ce lundi, la CGT souligne que 150 travailleurs sans-papiers sont en grève depuis le 1er octobre 2019 pour réclamer leur régularisation. Après quatre jours d'action, le syndicat se réjouit d'avoir "arraché onze premières victoires". Les dossiers ont été réceptionnés dans les préfectures, précise le syndicat.

"Onze employeurs (KFC, Léon de Bruxelles, Proman, Targett, Job Center, Haudecoeur, Campanile, Sukiyaki, Le Flandrin, UGC, Polipro) ont délivré ou délivreront, ce jour, les documents nécessaires à la régularisation", affirme la CGT qui souligne que "deux employeurs continuent à résister à la pression de la grève : une crêperie parisienne et une entreprise de travail temporaire à Levallois-Perret (Hauts-de-Seine)".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu