Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social
Dossier : Mouvement de grève contre la réforme des retraites

Grève du 10 décembre : ce qui est prévu dans l'Hérault

-
Par , France Bleu Hérault

Trafic au ralenti, écoles fermées... Ce mardi 10 décembre la grève contre la réforme des retraites sera suivie particulièrement dans l'éducation et à la SNCF. À quoi faut-il s'attendre dans l'Hérault ?

Les manifestations du 5 décembre contre la réforme des retraites ont réuni plus de 27.000 personnes dans l'Hérault
Les manifestations du 5 décembre contre la réforme des retraites ont réuni plus de 27.000 personnes dans l'Hérault © Maxppp - Thomas Padilla

Hérault, France

27.000 manifestants dans la rue jeudi dernier à Montpellier, Sète et Béziers... De nouveaux défilés sont prévus ce mardi 10 décembre, jour de grève contre la réforme des retraites, alors que le Premier Ministre Edouard Philippe doit présenter demain mercredi le contenu détaillé de son projet. Faut il s'attendre à un "mardi noir"?  Probablement pas, mais le mouvement reste très suivi dans le rail et l'éducation, les deux principaux secteurs touchés. 

Rail et éducation

À la SNCF, les prévisions de trafic sont quasi les mêmes que les jours précédents:  
- TGV : 3 allers-retours Montpellier – Paris,
2 allers-retours Montpellier – Lyon,
1 aller-retour Toulouse – Paris  
- TER sur la zone Languedoc Roussillon : 2 trains en circulation sur 10, liaisons essentiellement assurées par autocars  
- Intercité : 2 trains ( 1 Bordeaux – Marseille et 1 Marseille – Toulouse)  

Bus et cars. Pas de préavis de grève à la TAM (transports montpelliérains), ni chez Hérault Transports. Les seules perturbations concernent le secteur de Frontignan, Mèze et Balaruc : les bus qui transportent les écoliers ne rouleront pas car les accompagnateurs scolaires sont en grève.

Education. Dans le premier degré, 40 écoles au moins vont rester fermées dans l'Héraut : 3 à Sète, une dizaine à Béziers...
Dans le second degré, il est plus difficile de prévoir la mobilisation mais on sera très probablement en-dessous du chiffre de 75% de grévistes atteint le 5 décembre dans le département. "Les collègues attendent les annonces qui seront faites demain par le Premier Ministre", explique Eric Bachelard, secrétaire départemental de la FSU. Une veillée d'arme en quelque sorte. 

Autres secteurs touchés

Des perturbations à prévoir dans les aéroports. Quatre vols sont annulés à Montpellier : 3 pour Paris-Orly, 1 pour Paris-Charles de Gaulle. La Direction de l'aviation a demandé aux compagnies de réduire de 20% leur programme de vols dans les aéroports parisiens ainsi que Lyon, Marseille, Toulouse, Bordeaux et Beauvais.

Le mouvement se poursuit dans d'autres secteurs : à la Poste, dans la fonction territoriale, les cliniques privées (Millénaire, de Fontfroide, Saint martin ou Saint Pierre).  Des militants de la CGT, salariés de la MSA et du Conseil régional, tenaient un piquet de grève ce lundi sur un rond point d'Odysseum à Montpellier. 

Vers un troisième round?

Trois manifestations sont prévues ce mardi dans l'Hérault. A Sète où 1.200 personnes ont défilé jeudi dernier, le rassemblement débute à 10h devant la mairie. A Béziers, le rendez-vous est à 10h30 devant la bourse du travail. Même heure à Montpellier où la manifestation partira de la place Zeus. 

La CGT est déjà en réflexion pour une nouvelle journée de mobilisation : un troisième round pourrait avoir lieu jeudi 12 décembre. Le syndicat demande le retrait de la réforme des retraites par points, qu'elle estime "injuste, inéquitable, dangereuse".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu