Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social
Dossier : Mouvement de grève contre la réforme des retraites

Grève du 5 décembre : à Strasbourg, annulations en cascade pour les réservations d'hôtel

La grève du jeudi 5 décembre contre la réforme des retraites va entraîner une forte perturbation du trafic des trains sur le réseau SNCF et TER. Conséquence à Strasbourg : de nombreux touristes qui avaient réservé leurs nuitées à l'hôtel pour visiter le marché de Noël en fin de semaine ont annulé.

L'hôtel Victoria, comme d'autres établissements strasbourgeois, a vu de nombreux touristes annuler leur réservation en prévision des fortes perturbations sur le réseau SNCF liées à la grève du 5 décembre contre la réforme des retraites.
L'hôtel Victoria, comme d'autres établissements strasbourgeois, a vu de nombreux touristes annuler leur réservation en prévision des fortes perturbations sur le réseau SNCF liées à la grève du 5 décembre contre la réforme des retraites. © Radio France - Nicolas Fillon

Strasbourg, France

La grève de ce jeudi 5 décembre contre la réforme des retraites, qui devrait être très suivie en France, et notamment en Alsace, c'est l'assurance d'une circulation des trains fortement perturbée à la SNCF. Une autre crainte en découle : moins de visiteurs sur les marchés de Noël cette semaine et ce week-end, et en particulier à Strasbourg, où les professionnels du tourisme s'arrachent les cheveux. Car si le manque à gagner est évident pour les commerçants et artisans sur les stands, il l'est aussi pour les hôteliers-restaurateurs dont plusieurs clients ont déjà annulé leur séjour à cause de la grève.

C'est le cas au Best Western Plus Hôtel Monopole Métropole, dans le quartier de la gare SNCF de Strasbourg. "Les appels pour annuler les nuitées ont débuté dès la fin de la semaine dernière", raconte Claudine, réceptionniste dans ce 4 étoiles de 81 chambres et qui pour la période est "complet depuis deux voire trois mois" en temps normal, grâce à sa clientèle d'affaires ou touristique. Mais l'approche de la grève du 5 décembre , le "jeudi noir" annoncé dans les transport et surtout les recommandations de la SNCF demandant à ses usagers de reporter ou annuler leur voyage entre le mercredi 4 décembre au soir et le dimanche 8 décembre sont passés par là.

Des dizaines d'annulations d'hôtel pour ce week-end

Résultat pour le Monopole Métropole : "30 à 35 nuitées annulées entre mercredi soir et samedi soir" souffle désabusé son directeur Pierre Siegel, soit "environ 10% d'annulation". S'il a "bon espoir" de relouer les chambres vacantes du samedi soir, pour le reste, "ça parait quand même fortement compromis". Et de poursuivre : "Ces 10% de manque à gagner tombent à une période où, traditionnellement, les prix de vente des nuitées sont élevés avec le marché de Noël de Strasbourg. Ce sont de gros montants. 10% d'annulation un dimanche de janvier, c'est sur que ça fait moins mal."

Au Victoria, un hôtel 3 étoiles de 47 chambres également dans le secteur de la gare SNCF, le problème est identique. "Que ce soit par téléphone, ou sur les plateformes de réservation en ligne, j'ai enregistré plus d'une dizaine d'annulations de réservations, confie Victoria, la réceptionniste de l'hôtel qui porte bien son prénom. Un groupe d'une vingtaine de personnes devait venir, ils ont annulé également. Les gens sont un peu perdus, ne savent pas vraiment quoi faire, et nous contactent pour être conseillés."

Des gestes commerciaux pour compenser

On propose quelques gestes commerciaux au Victoria, comme le raccourcissement du délai d'annulation gratuite en période de marché de Noël - 24h contre une semaine auparavant - ou le report de la nuitée sans frais. "On est compréhensifs évidement, parce qu'on est nous-mêmes embêtés, relativise la réceptionniste. Certains viennent de loin, devaient se retrouver à Paris, hésitent à prendre des covoiturages ou trouver d'autres moyens de transport et, du coup, préfèrent annuler leur voyage."

Des hôtels en rade de clients qui annulent à tout-va en raison de la grève, il y en a plusieurs à Strasbourg. Il est trop tôt pour avoir des chiffres précis sur le sujet. Mais pour Pierre Siegel, également président du syndicat des hôteliers-restaurateurs de Strasbourg, la tendance est "à peu de choses près la même pour tout le monde".

On est complètement démunis (Pierre Siegel, président du syndicat des hôteliers-restaurateurs de Strasbourg)

Et selon l'hôtelier strasbourgeois, c'est tout le secteur du tourisme qui souffre déjà et devrait encore souffrir dans les jours venir avec la grève du 5 décembre. "On est complètement démunis, lâche Pierre Siegel. Casser les prix pour les dates concernées n'est pas la solution, ça n'engendrerait que de la frustration chez les autres clients. On fait avec, on ronge notre frein. Mais on en veut à la bêtise de certains syndicats qui ne se rendent pas compte de l'impact que peuvent avoir leurs actions et leur prise d'otages sur le reste de l'activité économique d'un pays."

Et comme le reste de la population, les hôteliers-restaurateurs de Strasbourg attendent particulièrement les prévisions de la SNCF ce mardi 3 décembre à 17h sur l'état des perturbations sur le trafic ferroviaire pour les deux jours à venir. Elles détailleront l'identité des trains supprimés - les billets sont échangeables pour des voyages prévus du 5 au 8 décembre même pour les "non échangeables et non remboursables" - et des trains complets, ceux dont les billets sont fermés à la vente mais qui circulent. Un bulletin d'informations qui pourrait inciter d'autres touristes à annuler leur séjour, ou au contraire le maintenir. 

Pour vous tenir au courant de ce qui se passera en Alsace et ailleurs, un seul endroit : francebleu.fr et notre dossier spécial sur la grève du 5 décembre contre la réforme des retraites.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu