Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social
Dossier : Mouvement de grève contre la réforme des retraites

Grève du 5 décembre : "On crève" dit la CGT du Tarn-et-Garonne

-
Par , France Bleu Occitanie

Une soixantaine de préavis de grève est déposée, dans le Tarn-et-Garonne, pour la journée interprofessionnelle contre la réforme des retraites. Certains sont reconductibles. Les transports devraient être particulièrement touchés.

les syndicats espèrent mobiliser en nombre le 5 décembre pour les retraites
les syndicats espèrent mobiliser en nombre le 5 décembre pour les retraites © Maxppp - PHOTOPQR/SUD OUEST

Tarn-et-Garonne, France

La journée intersyndicale de protestation contre la réforme des retraites, jeudi 5 décembre, s'annonce très suivie. Un mouvement, au moins en partie reconductible, et qui devrait concerner, notamment, les écoles et les transports en commun. Dans le seul Tarn et Garonne, une soixantaine de préavis est déposée, dont une partie reconductibles et illimités. Le mouvement est prévu pour durer, "on ne peut pas louper ce rendez-vous là" dit la CGT, qui veut mobiliser toutes les couches de la société et s’apprête à aller tracter devant les lycées pour associer les jeunes au mouvement.

C'est maintenant ou jamais - la secrétaire générale de Force Ouvrière 82

Réunis ce mardi, à la maison du peuple de Montauban, les syndicats CGT, FO, Solidaires et FSU, ont dit leur volonté de mobiliser fortement et dans la durée contre ce projet dont "les conséquences sociétales vont être catastrophiques. Si on ne se bat pas maintenant après ce sera trop tard." Alors qu'ils préparent le rendez-vous du 5 décembre les syndicats du Tarn et Garonne avouent constater une prise de conscience et notent que "ça fait quelques années qu'on n'a pas vu de retours comme ça". Tous espèrent tenir au moins quelques jours afin de faire fléchir le gouvernement.

À la gare, les passagers sont résignés

Pendant que les syndicats préparent une "bataille qui va être longue" les usagers du train se préparent à souffrir, mais avec résignation.

Sur les quais de la gare montalbanaise  les voyageurs en partance font le dos rond sur l'air de "j’espère, ce jour là, ne pas travailler". Plus pragmatique, un étudiant anticipe, "je vais devoir rentrer chez moi, je n'irai pas en cours et je travaillerai à la maison". 

.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu