Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social
Dossier : Mouvement de grève contre la réforme des retraites

Grève du 5 décembre : dans la Marne, les syndicats attendent une "très grosse mobilisation"

-
Par , France Bleu Champagne-Ardenne

Thomas Rose, secrétaire de l'union locale CGT de Reims était l'invité de France Bleu Champagne Ardennes ce mercredi 4 décembre 2019. Il s'attend à une très grosse mobilisation, dans plusieurs secteurs, mais ne donne pas de chiffre attendu.

Gilet CGT d'un manifestant
Gilet CGT d'un manifestant © Radio France - Nina Valette

Reims, France

"C'est évident, on attend une très grosse mobilisation" commence sans hésiter Thomas Rose, secrétaire de l'union locale CGT de Reims. Ce mercredi 4 décembre, à la veille de la grève interprofessionnelle, il est l'invité de France Bleu Champagne Ardennes.

Et il précise que des secteurs, pas forcément habitués à débrayer, vont battre le pavé jeudi 5 décembre. "Dans le secteur du champagne, il y a eu un très bon retour, dans les entreprises privées. On a des gens de petites entreprises qui nous demandent "est-ce que je peux faire grève?" Parfois les employeurs disent non. Mais si, tout le monde peut faire grève demain."

Le privé va se mobiliser. Vous verrez des perturbations notamment dans les transports urbains de Reims. "

Différents secteurs en grève, "les cheminots c'est juste la face visible de l'iceberg", estime Thomas Rose. "Bon c'est un secteur qui a toujours été très combatif, mais moi je suis enseignant et dans l'enseignement aussi on a des très forts taux de grévistes qui s'annoncent."

Les syndicats espèrent que la grève va durer

"Là, on engage le bras de fer", explique Thomas Rose. "Il faut inverser le rapport de force. Ça fait trop longtemps qu'on vit dans la misère. Il y a de la richesse à l'autre bout de la société. C'est contre ça qu'on va se battre dans les jours prochains."

En effet, selon lui, cette réforme des retraites va aggraver la pauvreté. "Aujourd'hui près d'une personne de plus de 55 ans sur 2 est en en inactivité. C'est l'ensemble de la carrière qui sera prise en compte et pas seulement une période donnée. Ça veut dire qu'on aura des décotes. On aura tous des retraites de misère. Public, privé confondus. Tout le monde va être plongé vers la précarité."

"Aujourd'hui il y a une colère dans le pays qui peut vraiment éclater" termine Thomas Rose, qui sera, lui aussi, dans les rangs des manifestants ce jeudi 5 décembre.

Thomas Rose, secrétaire de l'Union locale CGT de Reims invité de France Bleu Champagne Ardennes le mercredi 4 décembre 2019

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu