Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La réforme des retraites

Grève du 5 décembre : la RATP et la SNCF vont mobiliser des cadres pour conduire les rames

-
Par , France Bleu, France Bleu Paris

Pour limiter l'impact de la grève qui débute de 5 décembre et tenter de faire rouler quelques trains, métros et RER, la RATP et la SNCF mobilisent des cadres habilités à conduire des rames. Les deux entreprises veulent tenter d'assurer un minimum de trafic, en Île-de-France et en région.

Les cadres pourraient bien remplacer les conducteurs dans les cabines des trains pendant la grève.
Les cadres pourraient bien remplacer les conducteurs dans les cabines des trains pendant la grève. © Maxppp - Alain Delpey

La SNCF et la RATP aimeraient limiter l'impact de la grève qui débute le 5 décembre contre la réforme des retraites, qui s'annonce très suivie. Pour tenter de faire rouler quelques rames aux heures de pointe, les deux entreprises vont mobiliser leurs cadres de réserve pour conduire des métros, RER et trains, en Île-de-France et en région, révèle franceinfo ce vendredi. La SNCF et la RATP ont donc mis en préalerte leurs cadres de réserve habilités à conduire des rames.

Ces cadres sont des anciens conducteurs qui roulent quelques fois dans l'année, mais aussi, selon une source syndicale, des cadres qui ont eu une formation plus courte que les conducteurs, afin d'obtenir une habilitation à conduire. La SNCF et la RATP ont refusé de préciser à franceinfo combien de personnels étaient concernés. 

RATP et SNCF veulent maintenir un trafic minimum aux heures de pointe

Grâce à ces cadres qui seront dans les cabines de pilotage, les deux entreprises espèrent maintenir un trafic minimum aux heures de pointe les jeudi 5 et vendredi 6 décembre. Mais les entreprises veulent surtout préparer les jours suivants, car si la grève risque d'être massivement suivie, elle pourrait également être longue. 

Un trafic quasi nul le week-end des 7 et 8 décembre ? 

D'après franceinfo, lors du week-end des 7 et 8 décembre, les cadres seraient préservés et le trafic quasi nul. Les cadres seraient plutôt mobilisés le lundi 9 décembre, jour de reprise du travail et donc jour plus fréquenté dans les transports. Le 9 décembre marquerait également l'entrée symbolique dans une deuxième semaine de grève, alors que certains syndicats évoquent un mouvement jusqu'à Noël. 

Une technique utilisée en septembre à la RATP 

Lors de la grève du 13 septembre à la RATP, cette solution avait permis d'assurer environ 40% du trafic aux heures de pointe sur les RER A et B, alors que 95% des conducteurs étaient en grève. Mais ces renforts supplémentaires ne suffiront pas en cas de grève vraiment massive, admet-on à demi-mot aussi bien à la SNCF qu'à la RATP.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess