Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social
Dossier : Mouvement de grève contre la réforme des retraites

Grève du 5 décembre : les policiers aussi vont se mobiliser contre la réforme des retraites

- Mis à jour le -
Par , France Bleu

Grève des PV, fermetures symboliques de commissariats : deux des principaux syndicats policiers appellent ce lundi à des "actions reconductibles" à partir du 5 décembre pour le maintien de leur régime spécifique de retraite.

Lundi matin, vers 11 heures, devant la caserne de Chevilly-Larue, une centaine de CRS ont déposé symboliquement casques et matraques.
Lundi matin, vers 11 heures, devant la caserne de Chevilly-Larue, une centaine de CRS ont déposé symboliquement casques et matraques. © Maxppp - Aurelie LADET

Alliance et UNSA Police ont appelé, dans un tract diffusé le 2 décembre, les policiers à s'engager dans des _"actions reconductibles"si des réponses "ne sont pas apportées sur le maintien de [leur] statut spécial"_.

Fermetures symboliques de commissariats

Plusieurs actions sont prévues allant de la grève des PV à celle du zèle pour les contrôles dans les aéroports, en passant par des fermetures symboliques de commissariats. Le directeur général de la police rappelle que les policiers n'ont pas le droit de manifester sur le temps de service, en uniforme et en portant le brassard.

Lundi, une centaine de CRS ont déposé brièvement casques et matraques devant la caserne de Chevilly-la-Rue (Val-de-Marne) pour réclamer le maintien de leur système de retraite.

Les policiers craignent une remise en cause de leur système de retraite 

Actuellement les policiers bénéficient d'une bonification spéciale dite "du cinquième" ou "quinquennale", qui leur offre une annuité (quatre trimestres) de cotisation tous les cinq ans. Elle est plafonnée à cinq annuités et, pour y être éligible, le fonctionnaire doit avoir exercé 27 ans.  Les syndicats estiment que ce système est menacé par la réforme envisagée par le gouvernement.

En outre, l'autre grand syndicat policier Unité SGP Police a appelé tous les agents travaillant de nuit "à ne sortir que sur appel au 17", afin de protester contre leurs conditions de travail et de rémunération.

La direction rappelle aux policiers "leur devoir de neutralité"

La direction générale de la Police nationale a tenu à rappeler aux policiers leur "devoir de neutralité", de "réserve" et de "loyauté à l’égard des institutions de la République", dans une note transmise à tous les services et que franceinfo a pu consulter ce mardi.

Dans cette note, Eric Morvan, le directeur général de la Police nationale, insiste sur les "règles déontologiques qui s’imposent aux policiers". Les policiers qui veulent manifester ne pourront pas le faire "sur le temps de service, en tenue d’uniforme, en portant le brassard ou encore en usant des moyens du service". Les policiers devront également assurer le "libre accès du public aux services de police en charge de l’accueil et des plaintes", indique-t-il.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu