Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social
Dossier : Mouvement de grève contre la réforme des retraites

Grève du 5 décembre : "Nous revendiquons le droit au travail" dit le Medef de Côte-d'Or

-
Par , France Bleu Bourgogne

Alors que les syndicats préparent la journée de grève du 5 décembre contre la réforme des retraites, le président du Medef en Côte-d'Or estime que la mobilisation sera moins forte dans le secteur privé et revendique un "droit au travail" pour les salariés.

Illustration grève générale retraites fonction publique SNCF EDF
Illustration grève générale retraites fonction publique SNCF EDF © Radio France - Blandine Costentin

Côte-d'Or, France

Syndicats, gouvernement, parents d'élèves, voyageurs : tous s'organisent ces jours-ci en prévision du mouvement de grève contre la réforme des retraites prévu le 5 décembre prochain. 

David Butet, le président du Medef en Côte-d'Or craint que cette mobilisation s'installe dans la durée, même s'il estime que les salariés du privé seront moins nombreux à suivre le mouvement que dans les services publics : "on revendique le droit au travail pour ces salariés là, parce que s'ils sont bloqués pour venir travailler ça risque d'être compliqué." Et David Butet explique que c'est parce que "les salariés du privé ne sont pas dans des systèmes de retraite privilégiés, ils sont dans le système général alors ils cherchent plutôt à ce que tout le monde soit dans le même système qu'eux, que l'inverse." 

Le Medef réclame au gouvernement plus de précisions sur cette réforme : "on ne connaît que les grandes lignes mais on ne sait pas comment ça va être appliqué, on demande donc au gouvernement de clarifier sa position pour apaiser la situation afin que la mobilisation ne dure pas." 

Pour David Butet, ce mouvement de grève pourrait être le coup de grâce pour certains commerçants, déjà fragilisés par le mouvement des gilets jaunes : "certains ont connu l'an dernier entre moins 20 et moins 30% d'activité, si ça doit se reproduire sur cette fin d'année, ça pourrait leur être fatal." 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu