Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social
Dossier : Mouvement de grève contre la réforme des retraites

Grève du 5 décembre : trains, transports, éducation... qui participe au mouvement ?

- Mis à jour le -
Par , France Bleu, France Bleu Champagne-Ardenne

La grève interprofessionnelle du 5 décembre s'annonce très suivie dans plusieurs secteurs. Les syndicats de nombreuses entreprises ont déposé des préavis de grève pour protester contre la réforme des retraites. Voici les secteurs qui devraient être touchés.

De très nombreux secteurs devraient manifester le 5 décembre.
De très nombreux secteurs devraient manifester le 5 décembre. © AFP - Nicolas Liponne

De la SNCF aux transporteurs routiers en passant par les bus et tramways de plusieurs villes ou les écoles, collèges et lycées, de nombreux secteurs devraient être touchés par la grève du 5 décembre contre la réforme des retraites. Voici ceux seront probablement concernés. 

A la SNCF, une grève reconductible 

A la SNCF, les quatre syndicats représentatifs appellent à la grève. La CGT-Cheminots, l'Unsa ferroviaire et Sud-Rail ont signé un appel unitaire à un mouvement illimité pour défendre les retraites "de l'ensemble des salariés", car selon eux "les régimes spéciaux (dont celui des cheminots, ndlr) comme le régime général sont ciblés" par la réforme.

La compagnie ferroviaire ne pourra assurer jeudi 5 décembre, journée de grèves contre le projet gouvernemental de réforme des retraites, que 10% du trafic ferroviaire en moyenne.

La CFDT-Cheminots, restée jusqu'alors en retrait, a annoncé jeudi matin vouloir déposer un préavis de grève reconductible à partir du 5 décembre. 

L'entreprise, qui a bloqué les réservations à partir du 5 décembre, a indiqué avoir déjà prévenu 200.000 voyageurs que leurs trains seraient supprimés entre le 5 et le 8 décembre.

Journée noire en vue à la RATP

Après une grève très suivie le 13 septembre, qui avait mis Paris quasiment à l'arrêt, les trois syndicats représentatifs de la régie appellent cette fois-ci à une grève illimitée contre la réforme. 

Le trafic sur l'ensemble du réseau de la RATP sera "extrêmement perturbé" jeudi, au premier jour de la grève illimitée contre la réforme des retraites, a annoncé mardi la direction, qui précise que onze lignes de métro sur seize seront fermées.

Il n'y aura ainsi aucun métro sur les lignes 2, 3, 3bis, 5, 6, 7bis, 8, 10, 11, 12 et 13. Le trafic sera "très fortement perturbé" sur la ligne 9 et "fortement perturbé" sur les lignes 4 et 7. Les lignes automatiques 1 et 14 circuleront normalement, "avec risque de saturation en heures de pointe". 

Les RER A et B rouleront partiellement, et uniquement aux heures de pointe. Deux tiers des bus seront supprimés. Le trafic des tramways sera aussi très perturbé.

Transports urbains et routiers perturbés, taxi et ambulanciers concernés  

La CGT et FO appellent à une grève illimitée dès le 5 décembre dans le transport urbain et routier de voyageurs, de marchandises, de fonds. Un appel qui concerne également les ambulanciers, déménageurs ou les taxis. On fait ce qu'il faut pour que ce soit suivi", a indiqué à l'AFP Patrice Clos de FO Transports et Logistique. 

"Pour le transport urbain et le transport routier de voyageurs, des notifications avant préavis de grève, assez nombreuses, ont été déposées", par exemple à Lyon, Montpellier, Bordeaux, a-t-il précisé. Dans le privé, aucun préavis n'est nécessaire.

Nombreux vols annulés

La Direction générale de l'aviation civile prévoit 20% de vols annulés sur le territoire français.

Chez Air France, 30% des vols domestiques sont annulés ainsi que 15% des vols moyen-courrier.

Les syndicats de pilotes et ceux des hôtesses et stewards n'appellent pas à la grève. Mais trois syndicats particulièrement implantés auprès du personnel au sol ont déposé des préavis : FO, premier syndicat toutes catégories, qui souhaite un mouvement reconductible, comme la CGT. Sud-Aérien veut aussi mobiliser le 5. Chez les contrôleurs aériens, le SNCTA, premier syndicat, n'appelle pas à la grève, contrairement à l'USAC-CGT, numéro deux. Ces fonctionnaires sont soumis à un système d'astreinte destiné à assurer un service minimum mais une mobilisation importante pourrait engendrer retards ou annulations de vols.

De son côté, EasyJet annule 233 vols intérieurs et moyen-courrier jeudi.

EDF : des coupures d'électricité dans certains bâtiments ?  

Plusieurs syndicats d'EDF, parmi lesquels Force ouvrière, Sud et la CGT appellent également à une grève reconductible à partir du 5 décembre. La CGT appelle à la grève ainsi qu'à des "baisses de production d'électricité, des coupures en énergie des bâtiments publics d'Etat (hors lieux de santé)" ainsi que dans des entreprises de la branche, et à l'inverse à remettre le courant chez les particuliers où il aurait été "injustement coupé", selon un communiqué.

Les fonctionnaires appelés à cesser le travail 

De manière générale, c'est tout le secteur public qui est appelé à faire grève pour protester contre la réforme des retraites. La fédération FSU appelle tous les syndicats représentants des agents de la fonction publique à faire grève. 

L'Éducation nationale mobilisée 

Les écoles, collèges et lycées pourraient bien, eux aussi, être perturbés. Les syndicats SNES-FSU, SUD-Education et Unsa-Education appellent les enseignants à la grève le 5 décembre. D'autres syndicats de l'intersyndicale Education sont également mobilisés.
Selon Francette Popineau, la secrétaire générale du Snuipp-FSU, premier syndicat du primaire, 10 à 20% d'écoles annoncent déjà qu'elles seront fermées le 5 décembre, et 60% d'enseignants seront grévistes. Elle prévoit "un mouvement très suivi".

Les étudiants dans les manifs 

Les organisations d'étudiants et de lycéens Unef, UNL, MNL et FIDL appellent également à manifester. De nombreuses organisations étudiantes seront déjà dans la rue le 26 novembre prochain pour protester contre la précarité étudiante.

Les policiers mèneront plusieurs actions 

Plusieurs syndicats de police, dont Alliance et l'Unsa, ont lancé le 2 décembre un appel à des "actions reconductibles" pour le maintien de leur régime spécifique de retraite. Mi-novembre, ils avaient lancé une "dernière sommation" au gouvernement, faute de quoi ils menaçaient de rejoindre le mouvement de grève. Plusieurs actions sont prévues allant de la grève des PV à celle du zèle pour les contrôles dans les aéroports, en passant par des fermetures symboliques de commissariats.

Les raffineries touchées ? 

"Il y a des appels à la grève dans les sept raffineries françaises", indique la CGT Chimie, qui n'exclut pas des arrêts de production. Mais les stocks existants rendent improbable une pénurie à la pompe à court terme.

Les ordures non ramassées dans certaines villes ? 

Les personnels des régies privées ou publiques chargées de la collecte des ordures ménagères et de leur traitement devraient être fortement mobilisés avec d'importants mouvements déjà prévus à Marseille et Montpellier notamment, selon la CGT des services publics.

La justice dans la rue ? 

Le Syndicat de la magistrature, classé à gauche, appelle pour sa part "l'ensemble des professionnels de justice" à la grève. L'organisation estime que la réforme des retraites "aura pour conséquence d'augmenter nos cotisations pour des pensions moindres et non garanties". Le Syndicat de la magistrature proteste également contre _"la mise en œuvre de la loi programmation et de réforme pour la justice",  qui a été faite "sans concertation" et "dans la plus grande précipitation", "en servant des intérêts électoralistes et partisans plutôt que la qualité du service public rendu"._

Infirmiers et urgentistes dans la rue 

Le "plan hôpital" annoncé par le gouvernement mercredi n'a pas été bien accueilli par de nombreux personnels soignants. Le syndicat national des professionnels infirmiers (SNPI CFE-CGC) a rejoint l'appel à la grève du 5 décembre. Les médecins urgentistes, en grève depuis de longs mois, seront également dans la rue.

L'Assemblée nationale ne siégera pas

L'Assemblée nationale ne siégera pas jeudi, jour de mobilisation contre la réforme des retraites, une décision exceptionnelle pour ce motif et diversement appréciée par les groupes politiques. L'Assemblée restera néanmoins ouverte pour les travaux en commission, même si une partie du personnel compte faire grève.

Le PS appelle ses sympathisants à manifester

Le Conseil national du parti socialiste, réuni samedi 24 novembre à Paris, a appelé à l'unanimité ses sympathisants à participer à la manifestation du 5 décembre.  "Le Parti socialiste apporte son soutien à la manifestation du 5 décembre (contre le projet de réforme des retraites) et appelle ses sympathisants à se joindre aux cortèges", à Paris et en province. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu