Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social
Dossier : Mouvement de grève contre la réforme des retraites

Grève du 5 décembre : transports, écoles... les conséquences dans la région

Le mouvement de grève du 5 décembre s'annonce très suivi à la SNCF et dans l'Education Nationale... mais pas seulement. France Bleu Normandie dresse pour vous l'état des lieux dans la région, secteur par secteur.

Illustration grève générale retraites fonction publique SNCF EDF
Illustration grève générale retraites fonction publique SNCF EDF © Radio France - Blandine Costentin

Normandie, France

Trafic très perturbé sur les rails

Commençons par la situation à la SNCF où s'annonce un jeudi noir. La grève interprofessionnelle sera très suivie au sein de la compagnie ferroviaire. Le trafic en Normandie sera fortement perturbé. Ainsi, aucun train ne circulera dans l'ex-Basse-Normandie ce jeudi. La SNCF met en place une soixantaine de bus de substitution pour relier les grandes villes régionales. Mais il est conseillé aux voyageurs de reporter leur déplacements. Aucun trajet reliant la Normandie vers Paris ne sera réalisé par la SNCF. 

Pour s'informer :

La SNCF va mobiliser une vingtaine d'agents informateur dans les plus grandes gares de la région. Certaines pourraient être purement et simplement fermées si le personnel manque. La compagnie ferroviaire a informé ses voyageurs habituels par SMS et mails. La SNCF s'attend à ce que son réseau soit perturbé jusqu'à lundi.

Attention : grève également chez Twisto, les transports en commun de l'agglomération caennaise où le réseau devrait fonctionner sur la plupart des lignes comme un "samedi d'hiver" pour reprendre les termes de la direction. Des perturbations sont également annoncés aux Bus Verts du Calvados et à l'aéroport de Caen-Carpiquet.

Il vous reste toujours le vélo... - Radio France
Il vous reste toujours le vélo... © Radio France - Aurélien Accart

Grève très suivie chez les enseignants du primaire

Plus d'un enseignant du primaire sur deux sera gréviste en Normandie. Ils seront 58% - 48% dans le Calvados et 65% dans l'Orne - à ne pas aller travailler dans la région, eux qui sont dans l'obligation de se déclarer 48 heures à l'avance.

Dans le Calvados, 46 écoles publiques sur les 348 du département n'assureront même pas le service minimum. Dans l'Orne, 12 écoles sont concernées, dont les 11 d'Alençon. Pour ces élèves-là, il n'y aura non seulement pas classe, pas de garderie, ni même de prise en charge de la part d'un autre enseignant. Les parents doivent s'organiser pour faire garder leurs enfants.

En fait, ce service minimum est déclenché à partir du moment où il y a au moins 25% de grévistes dans une école. L'établissement n'est pas en mesure d'accueillir les élèves. C'est donc à la commune de gérer. La mairie doit mobiliser des agents municipaux, des assistantes maternelle, des animateurs en centre de loisirs ou des membres associatifs pour s'occuper des élèves. Quitte à réquisitionner parfois d'autres locaux que ceux de l'école.

Voilà pour la théorie. En pratique, c'est parfois compliqué à mettre en place, surtout lorsque la grève est très suivie comme c'est le cas ce jeudi. 

Une cour d'école primaire vide - Radio France
Une cour d'école primaire vide © Radio France - Sylvie Duchesne

Mouvement de grève également dans la police, la justice et la santé

Outre les transports et les écoles, de nombreux services publics vont vivre au ralenti. C'est le cas de la justice notamment : les audiences devraient être renvoyées en raison de la grève des avocats pour défendre leur régime de retraite qui n'est pas un régime spécial "mais un régime autonome, excédentaire" expliquent-ils. Le barreau de Caen a décidé d'organiser une journée justice morte. Il n'y a donc pas d'audience, pas d'avocat commis d'office non plus pour les garde à vue, par exemple, et les commissariats justement vont tourner eux aussi au ralenti, comme dans les hôpitaux, eux aussi impactés. Les policiers ne peuvent pas faire grève, mais symboliquement, ils ne prendront que les plaintes urgentes, et ne répondront qu'aux appels du 17. Des rassemblements sont prévus en fin de matinée devant les commissariats du Calvados et de l'Orne.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu