Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social
Dossier : Mouvement de grève contre la réforme des retraites

Grève du 9 janvier : des manifestations et pas de trains dans la Manche

-
Par , France Bleu Cotentin

Entre deux rounds de négociations sur la réforme des retraites, les syndicats appellent à une nouvelle journée de mobilisation ce jeudi 9 janvier. Des secteurs en grève et des manifestations sont à prévoir. Aucun train ne circulera dans la Manche.

Les manifestants défilant le 17 décembre contre la réforme des retraites
Les manifestants défilant le 17 décembre contre la réforme des retraites © Radio France - Raphaël Cann

Les syndicats appellent à une nouvelle journée de mobilisation ce jeudi 9 janvier, après des négociations la veille notamment sur la question de la pénibilité. Plusieurs rassemblements sont prévus dans la Manche.

SNCF : pas de trains dans la Manche

4 trajets sur 10 seront assurés par la SNCF ce jeudi en Normandie, même si la Manche sera particulièrement touchée durant cette journée de grève : aucun train ne passera par les gares de Cherbourg ou Granville. 

Des bus de substitution ont été mis en place. Deux trajets Caen-Cherbourg et seulement un Cherbourg-Caen seront assurés ainsi. À cela s'ajoute un aller-retour Caen-Coutances et un aller-retour Granville-Rennes.

Dans le reste du pays, comptez 3 TGV sur 5, 4 TER sur 10 et 1 intercités sur 5. 

Les manifestations

Le rendez-vous est matinal à Cherbourg avec des actions prévues dès 4h du matin, suivies d'un barbecue au carrefour de la gare à partir de 11h, avant un départ en cortège à 13h30. Les manifestants seront notamment rejoints par les agents de l'hôpital de Cherbourg à 14h30, à l'appel de l'intersyndicale de la fonction publique.

À l'Arsenal, les salariés comptent se rassembler devant la Porte du midi dès 5h. "Il y a l'envie de monter d'un cran, c'est un combat qui ne peut être perdu", explique la CGT de Naval Group. 

Dans le reste du département, les lieux de rendez-vous habituels sont maintenus. À Saint-Lô, la manifestation partira à 10h30 de la plage Verte. Même horaire à Coutances depuis l'hôtel de ville et à Avranches devant les locaux d'Enedis. 

A Granville, les manifestants sont appelés à se rassembler à 14h au rond-point du magasin BUT, route de Villedieu. 

Grève des enseignants et "justice morte"

Dans l'Education nationale, le syndicat SNUipp prévoit un quart des professeurs en grève dans le premier degré, soit une mobilisation similaire à celle du 10 décembre. Certaines écoles seront même fermées, notamment dans les petites communes comme à Sottevast ou Gonneville.

Difficile en revanche de prévoir la mobilisation dans le second degré. Les enseignants des lycées sont particulièrement remontés contre la réforme du baccalauréat et les épreuves de contrôle continu, selon le syndicat SNES. Une assemblée générale sera organisée sur cette question à la Maison des syndicats de Cherbourg à 10h.

Les avocats poursuivent de leur côté leur mouvement entamé lundi. À Cherbourg et Coutances, ils sont appelés à une journée "justice morte", autrement dit à renvoyer les audiences sans assurer de permanence. Les avocats coutançais vont notamment se rassembler à 9h en robe devant les marches du tribunal, avant de rejoindre le cortège local.

Transports

Du fait de ces rassemblements, des perturbations sont à attendre sur la route. Concernant les transports en commun, 7% des conducteurs du réseau de bus cherbourgeois Zéphir seront en grèves, mais des perturbations peuvent survenir si les manifestants décident de bloquer le dépôt, comme ce fut le cas le 17 décembre.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu