Économie – Social

Grève et colère pour des agents du conseil départemental de Vaucluse

Par Aurélie Lagain et Jean-Pierre Burlet, France Bleu Vaucluse mercredi 14 décembre 2016 à 5:47

Pompiers de Vaucluse
Pompiers de Vaucluse © Radio France - Philippe Paupert

Les pompiers, les agents des routes à Carpentras sont en grève : Ils demandent plus de moyens au conseil départemental.

Un peu partout en Vaucluse, on attend avec impatience ce que doit dire Maurice Chabert ce soir sur France Bleu Vaucluse. Le président du Conseil départemental de Vaucluse est l'invité de Rue de la République dès 18h30 en plein mouvement de grogne chez ses agents.

Un mouvement de grève reconductible a été lancé en novembre jusqu'au 16 décembre, pour dénoncer des menaces sur les acquis sociaux et des effectifs qui s'amenuisent.

"Ca ne nous dit rien de bon pour la suite" - Thierry Frayssinhes, CGT

A Carpentras, la grève dure depuis début octobre également au centre routier. Selon l'intersyndicale CGT - FSU "l'absence de trois agents met en danger leurs collègues, et altère gravement le service public rendu aux usagers de la route, mettant en péril les missions d'entretien et d'exploitation sur les 450 kms de réseaux gérés par le centre routier de Carpentras". Les syndicats dénoncent aussi l'absence de dialogue.

Thierry Frayssinhes est le secrétaire du syndicat CGT des personnels techniques et infrastructures (SNPTRI)

Les pompiers "travaillent gratuitement dès le 15 septembre" - David Bauman, autonomes

Les pompiers eux, sont en grève depuis le 8 novembre, leurs ambulances, leurs camions sont tagués de slogans revendicatifs. Sur la caserne d'Avignon, quartier Fontcouverte, on peut voir un smiley au sourire renversé et cette inscription "population en danger".

Ils dénoncent un manque de personnel, trop peu d'investissement. "Au ratio, on a 380 pompier professionnels pour 53.000 interventions, ça n'existe pas en France", calcule David Bauman, secrétaire du syndicat autonome des sapeurs pompiers en Vaucluse."Chaque pompier professionnel en équipe effectue 529 heures par an non rémunérées. A chaque fois que l'on effectue 24 heures, on ne nous en rémunère que 17. On peut considérer qu'un sapeur pompier travaille gratuitement pour le conseil départemental dès le 15 septembre."

David Bauman

Mardi, devant le centre de secours principal de Carpentras, une vingtaine de pompiers se faisait voir de la population. Comme à Avignon (et ailleurs) les camions décorés de slogan "en colère" étaient stationnés devant les murs du bâtiment et du café était offert aux passants

Pompiers carpentrassiens