Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Grève illimitée à la tuberie Vallourec de Saint-Saulve contre la suppression de 164 postes

-
Par , France Bleu Nord
Saint-Saulve, France

Les salariés de la tuberie ont voté la grève illimitée contre le nouveau plan social qui prévoit la suppression de 164 postes avec la fermeture de la ligne chaudière. Les salariés organisent des barrages filtrants pour sensibiliser la population à leur sort.

barrage filtrant ce jeudi après midi sur le rond point de Saint Saulve proche de la tuberie
barrage filtrant ce jeudi après midi sur le rond point de Saint Saulve proche de la tuberie © Radio France - Rafaela Biry-Vicente

Toutes les corporations sont en grève, car avec la fin de la ligne chaudière, les administratifs aussi sont touchés. Tous sont encore sous le choc de l'annonce, très brutale selon eux, car il y a encore quelques mois la direction vantait les mérites de cette ligne très moderne, unique au monde, pour laquelle le groupe venait d'investir 6 millions d'euros, mais hier tout s'est effondré, "un choc", raconte Stéphanie du service clients, "une nouvelle claque" poursuit sa collègue Cindy. 

Car depuis 6 ans, le site est frappé par plusieurs plans sociaux, résultat de 920 salariés en 2012, il n'en resterait plus que 140 après le nouveau plan social. 

Le reportage de Rafaela Biry-vicente

La direction de Vallourec explique que la ligne subit "de plein fouet la baisse continue des volumes dans l’énergie électrique conventionnelle, et ce dans un environnement extrêmement concurrentiel" 

Mais pour Philippe Burette, délégué CGT, il s'agit de la suite logique du démantèlement progressif du site, la fabrication de tubes en Allemagne peut en cas de problème sur les volumes ou la qualité entrainer des retards de 6 à 8 semaines,  c'est pas possible, assure le syndicaliste qui prédit déjà la fin du site, la seule ligne pétrole ne suffira pas à faire vivre le site selon lui.

Pour Philippe Burette Vallourec est en train de vider ses usines en France, que ce soit à Saint Saulve, Aulnoye Aymeries, Maubeuge, Tarbes ou Cosne sur Loire pour produire moins cher sur ses sites du Brésil ou de Chine.  

Des élus du Valenciennois comme Fabien Roussel, le député communiste ou Valérie Létard, la sénatrice UDI ont écrit séparément à Bruno Lemaire, le ministre de l'économie pour l'interpeller sur le rôle de l'état dans ce dossier; car l'état est actionnaire de Vallourec.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess