Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Économie – Social

Grève illimitée contre la fermeture du magasin But de Bobigny

mercredi 14 novembre 2018 à 17:38 Par Rémi Brancato, France Bleu Paris

A Bobigny, les 51 salariés du magasin But sont en grève depuis samedi, après l'annonce par la direction de la fermeture du site. La direction promet de proposer "un poste à chaque salarié" mais les négociations sont au point mort.

Grève des salariés du magasin But de Bobigny menacé de fermeture
Grève des salariés du magasin But de Bobigny menacé de fermeture © Radio France - Rémi Brancato

Bobigny, France

Porte close au magasin But de Bobigny en Seine-Saint-Denis. Les 51 salariés sont en grève depuis samedi pour s'opposer au projet de fermeture du site, au premier trimestre 2019, présenté par la direction mercredi 7 novembre. L'enseigne d'ameublement compte 14 magasins en Île-de-France et 305, au total, au niveau national, dont 208 intégrés et 97 franchisés. 

Nuit et jour le site est occupé par les 51 salariés. "On fait des équipes de nuit, de jour, on dort ici" explique Kevin, en CDD, mais dont l'épouse est salariée en CDI dans le magasin. "Se retrouver à la rue, revenus, avec deux enfants, ça va être très très dur" ajoute-t-il. "Le marché du travail est extrêmement difficile : qu'est ce qu'on va faire avec un gars de 58 ans!" s'inquiète pour sa part Mohammed Harket.

ECOUTER - Marc Chiesa, magasinier cariste depuis plus de 25 ans à Bobigny

Le magasin est occupé nuit et jour depuis samedi - Radio France
Le magasin est occupé nuit et jour depuis samedi © Radio France - Rémi Brancato

La direction assure vouloir proposer des solutions de reclassement en interne

La direction a mis en avant des difficultés économiques du magasin pour justifier sa fermeture, selon les salariés, ce qu'ils réfutent. Dans un communiqué, la direction de But précise simplement avoir "pris l’engagement de proposer un poste à chaque salarié du magasin au sein de l’enseigne afin de permettre le maintien dans l’emploi pour l’ensemble des collaborateurs". 

ECOUTER - Le magasin est occupé depuis samedi par les salariés

La crainte d'un "ballon d'essai" pour fermer d'autres magasins

Ce mercredi, une séance de négociations était organisée à Emerainville, au siège national du groupe. Selon la CGT, tous les syndicats ont dit leur opposition à un accord de méthode présenté par la direction. "Les négociations doivent avoir lieu sur Bobigny" défend Nasredine Benabid, délégué CGT du magasin. La CGT craint aussi que cet accord puisse s'appliquer ailleurs, s'il est discuté dans les instances nationales.

"Nous avons cette crainte que nous soyons sur un ballon d'essai avec Bobigny, qu'on ne soit pas sur un seul établissement concerné pour le moment mais qu'à l'avenir d'autres établissements rejoignent le wagon de la fermeture et des plans sociaux à répétition" précise Clément Gaborit, délégué syndical central CGT chez But. Contactée, la direction de But a refusé de répondre aux questions de France Bleu Paris.