Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social
Dossier : Mouvement de grève contre la réforme des retraites

Grève du 5 décembre : les commerçants castelroussins se préparent

-
Par , France Bleu Berry

Les commerçants se préparent à un nouveau blocage du pays qui va contrarier leurs affaires. Ce 5 décembre marque le début d'une grève qui va mobiliser beaucoup de monde, notamment les transports. A Châteauroux, les commerçants se sont préparés mais restent incertains pour l'avenir.

Les commerçants de Châteauroux espèrent que la grève ne va pas s'installer dans la durée
Les commerçants de Châteauroux espèrent que la grève ne va pas s'installer dans la durée © Radio France - Elodie Rabelle

Châteauroux, France

Ce 5 décembre marque le début d'une grève interprofessionnelle reconductible qui va mobiliser beaucoup de secteurs, notamment les transports. A Châteauroux, les commerçants se préparent aux éventuelles conséquences de cette mobilisation d'ampleur mais restent incertains sur leur avenir si jamais les blocages s'inscrivent dans la durée. 

Pour autant, certains comme Océane, vendeuse en prêt-à-porter à Châteauroux, disent soutenir la grève : "J'irai travailler, mais je soutiens les grévistes, mentalement mais pas physiquement car je dois tenir la boutique ce jeudi".  Elle s'attend cependant à être bien seule dans sa boutique, conséquence logique de la mise à l'arrêt des transports. 

Les clients risquent de rester chez eux

Qu'ils soient grévistes ou non, les potentiels clients risquent de se faire rares dans les commerces castelroussins, et c'est bien ce qui inquiète les professionnels. Jocelyne est poissonnière, elle compte sur la clientèle du centre-ville pour remplir les caisses "la clientèle qui vient de plus loin va soit rester chez elle, soit être bloquée sur les routes, ça va peser sur le chiffre d'affaire, il va falloir compter sur ceux qui se déplacent à pied".  

Et encore, d'autres comme Jean-Marc, primeur, sont plus pessimistes : "le cortège passe devant ma boutique, les gens ne vont pas avoir envie d'être pris là-dedans !"  

Des livraisons mises à mal 

L'accès aux boutiques risque d'être compliqué pour les clients mais aussi pour les nombreux fournisseurs des commerces. Comme beaucoup, Jean-Marc a fait des stocks pour tenir "jusqu'à la fin de la semaine, après on verra" lance t'il un brin fataliste.  

Côté clients, les avis sont partagés sur cette grève contre la réforme des retraites, si certains soutiennent la mobilisation "on ne va quand même pas travailler ad vitam !" lance Nathalie, d'autres trouvent qu'il faut savoir accepter les réformes "on le sait qu'il faut réformer pour redresser les finances du pays ! Y'en a marre des gens qui râlent tout le temps" peste Thierry quand Noël se fait plus compréhensif : "je comprends que certains n'apprécient pas qu'on leur retire des privilèges, même si je pense qu'il faut harmoniser le régime des retraites. Que l'on puisse manifester est un bon signe pour notre démocratie."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu