Économie – Social

Grève à Radio France : pour Maurice Vincent il faut réformer et rétablir le dialogue

Par Mathilde Montagnon, France Bleu Saint-Étienne Loire vendredi 3 avril 2015 à 18:03

Le sénateur PS de la Loire Maurice Vincent
Le sénateur PS de la Loire Maurice Vincent © Maxppp

La grève à Radio France a été reconduite jusqu'à mardi. Par ailleurs, les salariés réunis en assemblée générale à Paris ont voté une motion de défiance contre leur PDG Mathieu Gallet. Pour le sénateur PS de la Loire Maurice Vincent les réformes sont nécessaires. Mais il faut rétablir un climat de confiance.

Greve RF Vincent

Le sénateur socialiste de la Loire Maurice Vincent connait bien la situation du groupe Radio France. Il a été membre de son Conseil d'administration pendant deux ans et demi, en tant que réprésentant du Sénat. Il l'a quitté il y a deux mois. Et s'il se dit attaché à Radio France, il estime que des réformes sont nécessaires.

"Je crois qu'on est arrivé à un moment où il était souhaitable de réorienter et de repenser un certain nombre de choses. En tout cas moi c'est la vison que j'avais comme membre du Conseil d'administration. Non pas parce que la société fonctionne mal, je pense qu'il y a un très haut niveau de satisfaction de la qualité des programmes, leurs diversités... Mais je pense qu'on arrive à un moment sans doute clef de l'histoire de cette institution, comme dans le même temps, chacun le sait, le budget de l'Etat n'est pas extensible et des efforts sont demandés à tous, il est logique d'avoir un projet qui soit reconfiguré. Le problème c'est dans quelle ambiance, dans quel état d'esprit. On voit que le personnel est extrêmement remonté. Pour pouvoir poursuivre, si le Président actuel souhaite poursuivre, il faut qu'il rétablisse cette confiance. Ca me parait être un préalable. On ne peut pas faire fonctionner une institution de cette importance avec ces enjeux-là dans une situation de rupture totale entre le personnel et les instances dirigeantes, d'ailleurs ce n'est pas une question de personne à mon sens, je ne vois pas d'autre solution pour ma part." 

Le PDG Mathieu Gallet doit présenter mercredi prochain son plan stratégique destiné à redresser les comptes de l'entreprise. Parmi les pistes envisagées : la suppression de 200 à 300 postes (via un plan de départs volontaires destiné aux seniors) et la suppression d'un des deux orchestres de Radio France.