Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social
Dossier : Mouvement de grève contre la réforme des retraites

Grève du 5 décembre : les enseignants en première ligne contre la réforme des retraites dans l'Hérault

-
Par , France Bleu Hérault

Grands impactés de la réforme des retraites, les enseignants devraient être nombreux dans la rue ce jeudi 5 décembre. Les syndicats observent un regain de mobilisation : 85% des enseignants sollicités ont annoncé cesser le travail dans l'Hérault.

Illutration. La FSU, principal syndicat de l'enseignement, indique jusqu'à 85% d'enseignants grévistes et les 2/3 des écoles de l'Hérault fermées.
Illutration. La FSU, principal syndicat de l'enseignement, indique jusqu'à 85% d'enseignants grévistes et les 2/3 des écoles de l'Hérault fermées. © Maxppp - Vincent Isore

Montpellier, France

La mobilisation contre la réforme des retraites du 5 décembre prend forme. Les syndicats attendent une grève très suivie, notamment chez les enseignants. Une estimation du syndicat FSU de l'Hérault, principal syndicat des professeurs des écoles, indique jusqu'à 85% d'enseignants grévistes et les deux tiers des écoles du département fermées. Un service minimum est mis en place dans les écoles de Béziers. Au centre de loisir Malbosc pour les maternelles, au centre de loisir Brassens pour les primaires.

Jusqu'à 40% de pension en moins

La nouvelle retraite à point fait des enseignants les grands perdants de la réforme :  ils bénéficiaient jusque-là d'un calcul de leur retraite sur la base de leurs six derniers mois de carrière qui visait à compenser la quasi-absence de primes et des revenus qui augmentent tardivement. Plusieurs syndicats ont mis en ligne des simulateurs pour permettre d'évaluer sa future retraite avec le nouveau calcul.

"On fait des simulations par rapport aux informations qu'on a, ça va jusqu'à 40% de pension de retraite en moins par rapport au système actuel, s'étrangle Stéphane Audebeau, le secrétaire départemental de la FSU 34, également professeur de sciences économiques et sociales. C'est des pensions en moins et ça risque d'être des années de travail en plus, mais là-dessus c'est le grand flou, il risque d'y avoir pas mal de dégradations. Donc à partir de là on ne peut que être mobilisés"

Des profs motivés

Du côté des syndicats, on se réjouit du regain de mobilisation entraîné par cette réforme. "On est sur des niveaux similaires à 2003 et 2010, souligne Stéphane Audebeau. Depuis quelques années on constatait que la mobilisation retombait, mais là, avec toutes les attaques que subis notre monde professionnel, l'école de la confiance, etc, les collègues prennent vraiment conscience de ce qui les attend. Cette année plus que jamais, on parle vraiment dans les salles des profs de souffrance au travail. À cela s'ajoute maintenant une dégradation future de nos pensions de retraites...à un moment donné on est obligé de dire stop", souffle-t-il.

La manifestation de ce jeudi 5 décembre partira à 10h30 au Peyrou à Montpellier.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu