Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social

Grève SNCF : à Dijon, les commerçants de la gare sont très impactés

-
Par , France Bleu Bourgogne

Ce weekend aurait du être l'un des plus chargés de cette fin d'année en gare de Dijon mais la grève entamée le 5 décembre dernier contre la réforme des retraites se poursuit et la fréquentation est en chute libre. Cela impacte les comptes de la SNCF, mais aussi ceux des commerces de la gare.

Les commerces de la gare de Dijon
Les commerces de la gare de Dijon © Radio France - Christophe Tourné

Dijon, France

Ce dimanche 29 décembre, on entre dans le 25eme jour de grève à la SNCF, alors que nous sommes en plein weekend de chassé croisé de vacanciers. On oublie la trève et ça risque de continuer puisque il va falloir attendre le 7 janvier prochain pour de nouvelles négociations entre le gouvernement et les syndicats sur la réforme des retraites. 

Pour la SNCF, le manque à gagner dépasse les quatre cents millions d'euros, mais dans les commerces situés à la gare de Dijon, là aussi on fait les comptes. Et ça fait mal. Chez le boulanger "Paul", "on est ainsi passé de 1 300 tickets par jour à cinq cents en moyenne" explique Damien, son responsable. Il explique aussi avoir eu recours à des congés en concertation avec son personnel.  

La gare de Dijon - Radio France
La gare de Dijon © Radio France - Christophe Tourné

A la pharmacie voisine, Chantal voit aussi s'effondrer la fréquentation et le chiffre d'affaire de son officine. "Moins 30 avec des pointes à moins 50%", mais contrairement à "Paul", elle ne peut pas modifier les plannings et est obligée de payer ses employés. Elle reconnait devoir puiser dans le découvert à la banque pour payer les charges.   

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu