Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Grève SNCF : au Pays basque, les cheminots ne lâchent pas le morceau

vendredi 13 avril 2018 à 17:36 Par Valérie Menut, France Bleu Pays Basque

Le 3ème épisode de la grève perlée à la SNCF a débuté ce vendredi. Un mouvement toujours aussi suivi au Pays basque où une centaine de cheminots ont défilé ce matin à Hendaye.

Une centaine de cheminots grévistes ont manifesté ce vendredi à Hendaye.
Une centaine de cheminots grévistes ont manifesté ce vendredi à Hendaye. © Radio France - Valérie Menut

Pays Basque, France

La direction de la SNCF note ce vendredi un trafic un peu moins perturbé sur les rails, et un taux de grévistes en baisse (38% contre 48% le 1er jour de grève début avril, pour ce qui concerne le personnel "indispensable à la circulation des trains; avec dans le détail, 66% des conducteurs, 60% des contrôleurs et 29% des aiguilleurs grévistes, des chiffres tous en baisse).  Mais pas question pour autant de parler d'essoufflement du mouvement selon la CGT. Julien Delion, de la section locale du syndicat, estime que la SNCF "joue sur les chiffres", et avance que ce vendredi, au Pays basque, 70% des aiguilleurs étaient en grève, 99% des conducteurs et 100% des contrôleurs sur Hendaye-Bayonne-Dax-Pau.

"Le mouvement ne s'essouffle pas, au contraire il se construit" affirme Julien Delion, CGT cheminots Hendaye

Emmanuel Macron n'a en rien rassuré les cheminots lors de son intervention télévisée hier jeudi. En affirmant qu'il irait "jusqu'au bout" de la réforme de la SNCF, le président de la République a au contraire accentué la motivation des grévistes comme Sébastien, conducteur de train à Hendaye, qui suit le mouvement de protestation depuis le début et est déterminé à "ne rien lâcher".

"On a un point commun avec le Président : on ira jusqu'au bout !" - Sébastien, cheminot gréviste à Hendaye.

Ce vendredi, une centaine de cheminots grévistes ont défilé à Hendaye, après avoir voté à l'unanimité la reconduction du mouvement pour ce samedi (105 voix pour). Ils défileront à nouveau ce 14 avril, cette fois-ci à Bayonne, de la gare au marché où ils distribueront des tracts.

Coté circulation des trains, la direction de la SNCF prévoit ce 14 avril, 1 TGV sur 3, 1 TER sur 3, 2 Transiliens sur 5 et 1 Intercité sur 5 au niveau national. En revanche, au niveau local, il n'y aura pas d'intercités Bayonne-Toulouse, 2 TGV Paris-Hendaye et 1 TGV Hendaye-Paris. Ce 3ème mouvement de grève court jusqu'à dimanche (15 avril) 07h55.

Sur les rails ce samedi - Radio France
Sur les rails ce samedi © Radio France - -