Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Grève SNCF : le Mosellan David Donnez (CGT) assure que "le combat persiste" malgré la division syndicale

mercredi 20 juin 2018 à 11:55 Par Lucas Valdenaire, France Bleu Lorraine Nord

Les instances de la CGT Cheminots se réunissent ce mercredi 20 juin pour décider ou non de la suite du mouvement pendant l'été. Et même si l'UNSA (2ème syndicat chez les cheminots) a décidé d'arrêter la grève, le cégétiste mosellan David Donnez assure que le combat continue.

Un conseil syndical CGT se réunit ce mercredi pour décider d'une grève, ou non, pendant l'été
Un conseil syndical CGT se réunit ce mercredi pour décider d'une grève, ou non, pendant l'été © Radio France - Sarah Mansoura

L'unité syndicale vole en éclat à la SNCF. Vent debout contre la réforme ferroviaire, la CGT et Sud Rail veulent continuer la grève contre la grève en juillet, au-delà du calendrier initial de grève perlée. Mais l'UNSA, 2ème syndicats de cheminots, a décidé d'arrêter le mouvement. Les syndicats se sont réunis ce mardi soir à Paris. Le Mosellan David Donnez y était. L'ancien secrétaire général de la CGT Cheminots en Moselle, aujourd'hui membre du bureau national était notre invité de mercredi matin sur France Bleu Lorraine. 

"Le combat qu'on mène depuis trois mois est persistant, assure David Donnez. Après, effectivement, on n'a pas trouvé de terrain d'accord sur les modalités de poursuite du mouvement."

"A chaque fois qu'il y a une division, ce n'est pas bon pour les salariés."

La CGT "prendra ses responsabilités pour continuer à peser sur les discussions," déclare l'ancien secrétaire général de la CGT en Moselle. Même si le projet de réforme ferroviaire a été adopté par le Parlement, la bataille continue pour la défense des petites lignes et la convention collective des cheminots : "80% de la loi n'est pas écrite. Les décrets non plus, explique David Donnez. C'est une loi qui a été improvisée et qui ne respecte pas l'égalité de traitement des usagers sur l'ensemble du territoire."

"Je rappelle que nous n'avons aucun engrangement sur la pérennité des 9.000 km de lignes."

Un conseil syndical CGT doit se tenir ce mercredi 20 juin pour dire si oui ou non, la grève continue pendant l'été. "On a en face de nous un gouvernement autiste, déclare le cégétiste mosellan (...) Il faut que le gouvernement commence à entendre les cheminots qui se battent depuis trois mois, qui ont perdu un mois de salaire. Ils ne le font pas de gaieté de cœur. Ils sont attachés au service public et ils n'acceptent pas qu'on démantèle un joyau de la France."