Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Grève : une semaine sans cantine dans les écoles de Saint-Ouen

lundi 15 octobre 2018 à 5:15 Par Rémi Brancato, France Bleu Paris

Depuis une semaine, les agents d'entretien et de restauration des écoles de la ville de Saint-Ouen, en Seine-Saint-Denis sont en grève. Ils dénoncent un projet d'externalisation partielle du ménage dans certaines écoles. Un projet suspendu pour l'instant.

La grève dure depuis une semaine à Saint-Ouen et se poursuit
La grève dure depuis une semaine à Saint-Ouen et se poursuit © Radio France - Rémi Brancato

Saint-Ouen, France

Les personnels d'entretien et de restauration des écoles de la ville de Saint-Ouen sont en grève depuis le lundi 8 octobre. Chaque jour, ils débraient pendant la pause déjeuner pour protester contre un projet d'externalisation de l'entretien dans cinq écoles tests de la ville. Ce projet, suspendu, entendait faire appel à une entreprise privée, qui aurait embauché les actuels contractuels de la ville. Faute de dialogue avec la mairie, la grève se poursuit au moins jusqu'à ce mardi. 

"Je suis contractuelle et demain si on me fait passer dans une société privée, cela ne me garantit pas que cette société là va me garder" décrit Doria, agent polyvalent dans une école de la ville, venue manifester avec d'autres à l'appel de la CGT ce vendredi midi devant la mairie. Les grévistes s'inquiètent surtout du sort d'une vingtaine d'agents de la ville, contractuels, en charge de l'entretien des écoles.

ECOUTER - La grève dure depuis une semaine dans les écoles de Saint-Ouen

Vendredi 12 octobre, les agents des écoles de Saint-Ouen ont manifesté sous les fenêtres de l'hôtel de Ville - Radio France
Vendredi 12 octobre, les agents des écoles de Saint-Ouen ont manifesté sous les fenêtres de l'hôtel de Ville © Radio France - Rémi Brancato

Le projet d'externalisation du ménage suspendu

Dans un communiqué, la municipalité dénonce une grève "menée par certains personnels qui ne sont pas concernés par la réflexion actuellement menée par la ville d'externaliser l'entretien dans les écoles". Venue rencontrer les grévistes vendredi, Karine Koussman, adjointe en charge de l'éducation, reconnaît une "angoisse légitime" des agents mais tient à les rassurer.

Selon elle, "ce problème d'externalisation n'a pas lieu d'être puisqu'il n'est pas passé en conseil municipal, la délibération a été retirée" explique-t-elle. Lundi 8 octobre, plusieurs élus auraient refusé de présenter ce texte qui n'a donc finalement pas été examiné en conseil municipal.

ECOUTER - Dina Deffairi Saissac, élue représentante des parents à l'école Jules Vallès, dit comprendre la grève

Des parents solidaires pour faire déjeuner les enfants

En attendant, la grève se poursuit et les parents s'organisent. "On est obligés de prendre des jours de repos, de s'arranger entre amis" détaille ce papa de l'école Jules Vallès. "On fait un roulement avec les parents : on soutient le mouvement de grève mais c'est compliqué à gérer" explique cette maman.

A l'école Bachelet, les parents ont carrément mis en place une "cantine solidaire". "On travaille avec plusieurs lieux associatifs et on est des parents bénévoles qui tournons sur des listings" explique Aliénor Turpin, représentante des parents d'élèves. Chaque midi des parents d'élèves bénévoles s'occupent donc de cinq enfants au maximum.

Des pique-niques distribués par la ville

Face à cette situation, la ville annonce, toujours sur son site Internet, que "des pique-niques seront livrés dans toutes les écoles, sous la responsabilité des directeurs qui en assureront la distribution" ce lundi 15 octobre. Notre demande d'interview du maire de Saint-Ouen a été refusée par son cabinet.

ECOUTER - Aliénor Turpin, représentante des parents d'élèves à l'école Bachelet