Économie – Social

Grippe aviaire : l'incompréhension des producteurs girondins

Par Florence Pérusin, France Bleu Gironde mercredi 20 janvier 2016 à 8:52

Un élevage de canards et d'oies (photo d'illustration)
Un élevage de canards et d'oies (photo d'illustration) © Radio France - Julien Pelaez

Les éleveurs d'oies et de canards de Gironde vont devoir comme les autres se soumettre au plan drastique du gouvernement alors qu'aucun cas n'a été détecté dans notre département. Ils craignent pour la plupart des licenciements.

Les mesures prises dans tout le Sud-Ouest pour tenter d'enrayer l'épizootie de grippe aviaire concernent donc aussi la Gironde en raison de sa proximité géographique avec les foyers recensés. La coopérative Palmagri, basée à Auros, près de Langon  qui regroupe 16 producteurs de tout le sud du département, fait partie de ceux qui sont touchés de plein fouet par ces mesures. Palmagri a du travail jusqu’à la fin avril, mais son directeur Julien Peyrol craint ensuite de devoir prendre des mesures de chômage technique, voire même de devoir licencier.

Le directeur de Palmagri craint des licenciements dans sa coopérative

Des mesures de soutien qui ne rassurent pas

Ce mardi, Stéphane Le Foll, le ministre de l'Agriculture, a déclaré que les éleveurs de palmipèdes du Sud-Ouest, ainsi que les abatteurs seront accompagnés par l'Etat pour traverser la période de "vide sanitaire" imposée pour éradiquer la grippe aviaire. Le ministre n'a toutefois par détaillé ces mesures d'aide et promet de convoquer une réunion la semaine prochaine.

Au total, 69 foyers ont été détectés dans des élevages dans huit départements du sud-ouest : la Dordogne (13 cas), les Landes (28), la Haute-Vienne (1), le Gers (10), les Pyrénées-Atlantiques (12), les Hautes-Pyrénées (3), le Lot (1) et la Haute-Garonne (1).

CARTE - Découvrez les foyers détectés sur notre carte intéractive. Zoomez dans la carte et cliquez sur les points oranges pour en savoir plus (communes concernées, date, élevage).

A LIRE AUSSI

► Stéphane Le Foll sur la grippe aviaire : "l'Etat sera là pour les compensations"

► L'Assemblée nationale soutient les producteurs de foie gras

► Grippe aviaire : "On nous enlève notre travail" réagit un agriculteur