Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Grippe aviaire : les consommateurs icaunais ne boudent pas la volaille

mardi 22 décembre 2015 à 19:55 Par Valentine Joubin, France Bleu Auxerre

L’épidémie de grippe aviaire qui s’étend dans le sud ouest n’inquiète pas les amateurs de volaille dans l’Yonne. Les producteurs jouent sur la pédagogie.

La volaille a toujours la côte au marché d'Auxerre
La volaille a toujours la côte au marché d'Auxerre © Radio France - Valentine Joubin

"Les français n'ont pas à être inquiets...Et peuvent consommer tous ce qui concerne les volailles." Le message du ministre de l'agriculture Stéphane Le Foll a visiblement été entendu par les consommateurs icaunais. Alors que l'épidémie s'étend dans le sud-ouest, poulardes, chapons et coqs ont toujours la côte au marché d'Auxerre. "Il parait qu'on ne risque rien. Il n'y a pas de contamination dans la région", estime Vladimir. Christine qui s'apprête à cuisiner un chapon aux truffes fait confiance aux producteurs pour "ne pas commercialiser de la viande contaminée."

Des producteurs pédagogues

Les éleveurs de volailles et bouchers-charcutiers ont senti assez tôt qu’il fallait être pédagogue. Christian Boname éleveur à Villiers-sur-Thonon rappelle que la grippe aviaire n’est pas transmissible à l’homme :

"Alors t'es pas touché par la grippe aviaire? Tes oies?"

Les professionnels icaunais de la volaille rappellent aussi qu'ils ont déjà connu des épidémies, notamment entre 2004 et 2007, et qu'ils avaient réussi à garder la confiance des consommateurs.