Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Grogne et inquiétude au sein des journaux la Montagne et le Populaire du Centre

Par

La version papier des journaux La Montagne et le Populaire du Centre n'est pas sortie ce lundi, en raison d'une grève "d'une partie du personnel technique". Mais c'est une grogne plus large qui couve au sein du groupe Centre France : la direction veut revoir accords sociaux de l'entreprise.

Le journal le Populaire du Centre, à Limoges Le journal le Populaire du Centre, à Limoges
Le journal le Populaire du Centre, à Limoges © Radio France - Alain Ginestet

Vous l'avez constaté si vous êtes, comme beaucoup de limousins, abonnés ou simplement lecteurs réguliers du journal la Montagne (Creuse et Corrèze) et le Populaire du Centre (Haute-Vienne) : il n'y a pas eu de version papier de ces quotidiens, ce lundi 21 juin, en raison d'un mouvement de grève "d'une partie du personnel technique", a indiqué la direction du titre. Dimanche, le mouvement est en effet parti des sites d'impression de Clermont-Ferrand (63) siège du groupe Centre-France, et d'Auxerre (89), mais la grogne et l'inquiétude semblent gagner peu à peu l'ensemble des entités et des métiers du groupe de presse. 

Publicité
Logo France Bleu

La raison ? La volonté de la direction de renégocier les accords sociaux de l'entreprise. Un Comité Social et Economique (CSE) est d'ailleurs prévu ce mardi au Populaire du Centre, à Limoges, où certains salariés ont déjà observé un débrayage de trois heures dimanche. Selon un syndicat, la direction du Groupe a en effet annoncé, en fin de semaine dernière, sa volonté de "dénoncer unilatéralement" les accords d'entreprise, et notamment ceux qui concernent les salaires, les primes et les RTT. Il s'agit là, pour le groupe de presse auvergnat, "d'une nouvelle phase de son plan de transformation annoncé en comité de groupe en septembre dernier" dit la direction dans un communiqué. 

Plusieurs mois de négociations à venir

En clair, elle souhaiterait harmoniser les rémunérations et les avantages sociaux, il est vrai différents d'un titre à l'autre. La direction du groupe rappelle d'ailleurs que "Centre France regroupe aujourd’hui des sociétés éditrices de journaux très différentes les unes des autres et qui ont, toutes (...) leur propre histoire et leur singularité". Il n'en demeure pas moins que cette remise à plat annoncée suscite pas mal de craintes pour les personnels, alors que le groupe de presse a déjà mené à bien, ces dernières semaines, un Rupture Conventionnelle Collective (RCC) qui s'est traduite par le départ d'une quarantaine de personnes (dont cinq au Populaire du Centre, où elles seront remplacées) à l'échelle du groupe.  

A Limoges, les salariés du Populaire du Centre se sont réunis en assemblée générale, ce lundi après-midi. Après le CSE prévu ce mardi, une longue période de renégociation des accords d'entreprise devraient s'ouvrir, elle devrait durer environ 18 mois.   

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu