Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Gros coup dur pour Timac Agro à Sète

-
Par , France Bleu Hérault

Timac Agro à Sète va diviser ses effectifs par six. La société qui fabrique des engrais stoppe une de ses activités.

Timac Agro à Sète
Timac Agro à Sète - Timac Agro

Sète, France

Seulement huit sur quarante six. C'est le nombre de salariés qui seront gardés par Timac Agro à Sète. La société qui fabrique des engrais a décidé de stopper son activité granulation "pour raison  économique". Conséquence : des effectifs divisés par six et un site d'exploitation divisé par trois, en surface. Sans compter les sous-traitants qui seront impactés.

Comme le veut la loi, un Plan de sauvegarde de l'emploi (PSE) est mis en oeuvre pour les 38 employés concernés par un départ. Avec l'objectif de les reclasser en interne, au sein d'une des 10 unités de production du groupe Roullier, le propriétaire. Ou en externe par l'intermédiaire d'un cabinet spécialisé.

Sur le site héraultais de la route de Balaruc, aucun produit ne sera plus fabriqué, il n'y aura plus que de l'assemblage : de l'engrais liquide (arboriculture, vigne), l'atelier tourne depuis le début de l'année. Et avant la fin de l'année, un atelier d'assemblage d'engrais en granulés devrait fonctionner. Quoiqu'il en soit, on sera loin, des 42.000 tonnes d'engrais dédiés à la nutrition végétale et animale qui étaient fabriquées chaque année et transitaient par le port de Sète.

Cette activité "réduite"occupera cinq des quinze hectares du site. La ville de Sète lorgne sur cet espace disponible mais le directeur de Timac Agro, avant même de rencontrer le maire, précise que le groupe Roullier n'est à ce jour pas vendeur.